Eternelle Egypte


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 chez l'apothicaire (avec qui veut)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tihy



Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Jeu 4 Mar - 11:54

Panier au bras la jeune danseuse d'Hathor se rendait chez son fournisseur.

Le temple d'Hathor fabriquait et founissait des produits cosmétiques. Depuis une année maintenant Tihy dirigeait cette branche d'activité du lieu sacré. Comment avait elle obtenu cette place ? Une grande partie de la réponse se trouvait dans cette petite maison, d'apparence modeste, d'où sortait une odeur profonde et ennivrantes des divers épices et plantes qui y étaient stockés.

Quelques étagères où étaient empilés des livres sur les plantes, les élixirs et d'autres livres plus obscures. Une table basse et un nate étaient ausi disposés à l'intérieur de cette pièce.

Tout au fond, on pouvais à peine remarquer, un épais voilage, qui se confondait avec le mur. Tihy y voyait toujours l'hapoticaire en sortir le plus souvent les bras remplis de crèmes, plantes, lotion et autres...


De par sa condition et de sa bonne entente avec le couple Grec qui tenait ce lieu, Tihy avait parfois accés à l'arrière boutique qui était soigneusement rangée.

On y trouvait des petites armoires pour y conserver à l'abri du soleil et de la chaleur, les diverses lotions, onguents et élixirs.


Les plantes déjà séchées et les écorces étaient soigneusement rangées dans des enveloppes en lins.

Certaines plantes, tout juste ceuillies, séchées les racines en l'air.

Une dernière étagère contenait des bandages, des cataplasmes, quelques aiguilles et des flacons vides, prêts à être remplis...


Comme partout on y trouvait de l'aloés, appelé courrament l'élixir de vie qui en plus de sécher et cicatriser les blessures retardait l'apparition des rides, de l'aloe vera, du propolis, de l'argile, de l'amande douce, des fleurs de sycomores, du miel d'accacia. Mais ce qui intéressait réellement la jeune femme c'était les plantes que l'apothicaire faisaient venir d'occident. C'était ici qu'elle trouvait des nouvelles senteurs qui enchantaient l'odorat des nobles dames.

Accessoirement elle ne désespérait pas de trouver un reméde contre les migraines si courantes de son frére aîné.

Lorsqu'elle poussa la porte de la boutique elle fut comme toujours accueilli chaleureusement par Héraclés.

- Voilà notre cliente préférée! Alors Tihy vous nous aviez oublié ? Ma femme souhaite vous inviter à dîner!

La jeune femme sourit.

- J'accepte volontiers mais auparavant je dois demander son approbation à ma supérieure.

Ariane, la femme d'Héraclés poussa le voilage de l'arriére boutique et s'approcha de la danseuse et lui offrit une étrange fleur d'une couleur vive...pourpre

- Tiens mon petit! Dis moi ce que tu en penses.

La jeune femme plongea son petit nez dans les pétales

- Quel parfum ! Mais qu'est ce que c'est ?

- une rose mon enfant! Outre sa bauté elle est un soin précieux pour le visage et le libére de toute impureté. Celle que tu tiens entre les mains et la seule qui soit arrivée entiére et encore fraîche. C'est un miracle qu'elle soit arrivée jusqu'ici. Ce sont les pétales séchés que nous vendons ici.

Héracles enchérit

- Elle est le symbole du fémnin et rend celle qui la porte encore plus belle!

Amusée mais sceptique La jeune femme plaça la fleur dans sa chevelure

- Hum...c'est une trés jolie fable...

Sous le geste engageant de Ariane elle tournoya légérement pour que celle-ci en juge l'effet puis se recula un peu. C'est alors qu'elle sentit sous sa sandale une autre sandale. Apparament elle venait d'écraser le pieds de quelqu'un qui venait d'entrer derriére elle. Confuse elle murmura un

- Excusez moi! J'epsére que je ne vous ai pas fait mal!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès
Admin, prince héritier


Nombre de messages : 742
Age : 41
Localisation : Entre les Dieux et les Hommes
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Ressent le danger
Pénalité : Accusé d’un attentat contre son père

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Jeu 4 Mar - 22:52

* Mais qu'est-ce qu'il m'arrive ? Pourquoi moi ? Qu'ai-je donc fait pour offenser les Dieux, pour qu'ils envoient leur courrous sur moi ? Et comment les calmer à présent ? *

Ramsès venait de sortir de la chambre de sa soeur Sashara, rassuré par le calme de la jeune femme, mais angoissé plus par les questions que par les réponses qu'il avait réussi à obtenir. Sashara, Sathia et lui restaient dans un flou qui n'augurait rien de bon.

Comme tous les autres, Ramsès avait été anéanti en apprenant que quelqu'un avait attenté à la vie de Pharaon, Vie, Force et Santé, son père. Qui aurait voulu que le Taureau puissant rejoigne prématurément les champs d'Ialou ? Heureusement, le système de sécurité autour du monarque avait été très efficace et l'attentat avait échoué, mais insuffisant pourtant puisque l'auteur n'avait pas été arrêté sur le fait.

Et maintenant, il semblerait que les indices conduise la police à lui, Ramsès, prince héritier ! C'était insensé ! Pourquoi aurait-il fait ça ?

* Hélas il faut être honnête, je suis dans tout le pays certainement celui qui aurait le plus à gagner de la mort de Séthi ! *

En sortant de la chambre, Ramsès s'était attendu à être arrêté, jeté en prison comme un mal-propre, peut-être même mis à mort. Mais non ! La justice de Pharaon n'était pas aveugle et on ne traitait plus les présumés coupable de cette façon depuis longtemps.

Le prince avait ressenti le besoin de bouger, de sortir du palais dans lequel l'atmosphère lui paraissait étouffante, de profiter de ce qui était peut-être ses derniers instants de liberté, puisqu'il n'était encore officiellement accusé de rien. Deux hommes de confiance l'accompagnaient dans ses déplacements et il devait bien se contenter de cette relative solitude.

Refusant un attelage, Ramsès avait préféré marcher au hasard dans les rues de la ville qu'il adorait. Son père aurait bondi de savoir qu'il se mêlait ainsi à la population. Mais ce dernier l'estimait-il encore assez pour s'inquiéter de sa sécurité ? De toute façon, le prince savait se battre et ses deux accompagnateurs étaient des combattants aguerris, triés parmis l'élite, il y avait donc peu de risque.

Se promenant au gré de ses envies et de ses pensées, Ramsès passa devant une petite échope modeste qui sentait bon les épices et divers senteurs, bien que le mélange soit difficile à apprécier et obsédant. Machinalement, il regarda à l'intérieur et découvrit une très belle jeune femme qu'il lui sembla vaguement connaitre. Elle regardait une fleur et parlait avec les marchants.

Intrigué, Ramsès entra dans la boutique alors que la jeune femme tournait sur elle-même, la fleur dans les cheveux. Il fit signe d'un geste aux deux hommes de rester à l'exterieur lorsqu'elle recula et lui marcha sur les pieds.

-" Ce n'est rien, ne vous inquiétez pas. C'est un plaisir " murmura-t-il en retenant d'une main la taille de la danseuse pour qu'elle ne tombe pas, par reflexe, et faisant signe de l'autre aux deux hommes qui allaient se précipiter pour "sauver" le prince.

-" Non " leur dit-il d'une voix douce mais autoritaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelle-egypte.actifforum.com
Tihy



Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Ven 5 Mar - 13:14

Une main secourable la retint juste à temps et l'empêcha de tomber. Suivie aussitôt par un murmure .

-" Ce n'est rien, ne vous inquiétez pas. C'est un plaisir

Un peu gênée par cette proximité soudaine et inatendue la jeune femme demura immobile quelques secondes avant de reprendre contenance.

- Et c'est un plaisir d'être secourue. Merci infiniment.

Elle se déttacha gracieusement et plongea briévement son regard dans celui du jeune homme...charmant en vérité. Et courtois de surcroit! Il lui semblait le connaître. Elle avait du l'appercevoir déjà...Probablement l'époux d'une de ses clientes. Noble en tous cas puisqu'il avait deux gardes du corps avec lui. Furtif, son réve de flames dévorant une proie invisible lui revint en mémoire. Etrange... Elle lui tendit la main sourire aux lévres

- Mon nom est Tihy j'officie au temple d'Hathor.

Mais déjà Ariane passait entre eux un plateau de tasses fumantes entre les mains tandis qu'Héracles accueillait le nouveau visiteur.

- Soyez le bienvenu dans mon humble boutique noble jeune homme. Si le coeur vous en dit joignez-vous à nous pour le thé. J'allais raconter à cette jeune fille l'histoire d'une fleur.

Le regard doré de Tihy brilla. Elle raffolait des histoires venues d'ailleurs que le Grec savait si bien narrer. Amusée elle sourit au jeune homme

- Je gage que vous trouverez cela plus plaisant encore que de vous faire marcher sur les pieds!

Ariane l'ayant invité à s'asseoir sur une des nates qui entourait le plateau elle s'exécuta et porta à ses lévres la tasse de thé à la menthe aux vertus apaisantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès
Admin, prince héritier


Nombre de messages : 742
Age : 41
Localisation : Entre les Dieux et les Hommes
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Ressent le danger
Pénalité : Accusé d’un attentat contre son père

MessageSujet: ss   Sam 6 Mar - 1:25

Tihy se dégagea et l'observa quelques secondes, obligeant de ce fait le prince à la dévisager aussi. Gracieuse, cette jeune femme était à n'en pas douter une beauté et ses yeux attirants. Même marié, et amoureux de sa femme, Ramsès n'en était pas moins un homme et il ne se gênait pas pour apprécier les autres femmes. La loi l'autorisait, en tant que prince héritier, à avoir son propre harem, mais il n'y pensait pas. Il aimait juste regarder la beauté qu'Hator mettait sur terre.

Tihy se présenta et Ramsès fut étonné qu'elle ne l'eut pas reconnu, comme les marchants d'ailleurs. Il fallait bien avouer que le prince n'avait pas l'habitude qu'on le traite comme un homme, et non comme l'héritier d'un demi-dieu et il en fut d'abord vexé, voire irrité, mais il trouva rapidement la situation à son goût. Pour une fois il pourrait converser normalement, sans a prioris et faux semblants !

-" Au temple d'Hathor ? C'est peut-être là que je vous ai vu... pardonnez mon impolitesse, mais votre visage me semble familier "

Ramsès se garda bien de se présenter à son tour, trop heureux d'être un inconnu pour briser le charme. Heureusement l'offre d'Ariane fit diversion et à la suite de Tihy, le prince s'installa à son tour sur une natte, en tailleur.

-" Volontiers, j'adore les histoires " dit-il en prenant une tasse fumante.

Majesté, vous n'allez pas...

-" Merci, allez m'attendre dehors ! " Ramsès avait coupé l'un de ses gardes d'une fois forte et bien plus autoritaire qu'il n'en avait l'habitude, hélas le mal était fait. Pourvu que personne ne relève ce qui avait été dit.

L'homme regarda Ramsès, surpris et avec réprobation, sans doute autant par le ton qu'il n'employait jamais que par le fait qu'il allait boire un thé qui pourrait avoir été empoisonné mais dans les yeux du prince il comprit qu'il ne valait mieux pas pour lui discuter. Si Nemrod apprenait ça, les deux gardes du corps étaient morts ! Pourtant ils sortirent et se postèrent devant la porte, prêts à intervenir.

-" Excusez-les, ils sont parfois trop zélés. je vous en prie, racontez donc votre histoire " dit-il en s'adressant au couple, mais en regardant la jeune femme.

* Sil te plait, ne me reconnait pas et passons un bon moment * pensa-t-il, tentant de deviner les pensées de Tihy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelle-egypte.actifforum.com
Tihy



Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Sam 6 Mar - 14:57

Cette fois Tihy l'avait bel est bien reconnu. Si déjà il lui avait rappelé quelqu'un les garde du corps avaient achevé de la mettre sur la voie. C'était donc Ramsés le prince héritier qui était assis parmi eux. Elle en éprouva une certaine hiritation. Par le passé Nemrod lui avait dépeind l'arrogance dont le prince faisait preuve. Ici il se fondait au milieu du "petit peuple" pour pouvoir afficher sa supériorité et rire ensuite au Palais des activités des "gens d'en bas". C'en était trop! Elle allait quitter les lieux ne souhaitant pas être plus longtemps en présence de l'orgueilleux personnage. Lorsqu'elle surprit la demande muette de Ramsés. Elle but une autre gorgée de thé. Se pouvait il que le Prince aie muri ? Elle plongea son regard dans le sien. Elle ne le trahirait pas.

- Héracles s'il vous plaît! Je meure d'impatience d'écouter votre histoire!

Elle déttacha la rose de sa chevelure et la présenta à Ramses

- C'est, cher inconnu, l'héroïne de l'histoire qui va suivre. Avez vous déjà vu une chose aussi magnifique ?

Tihy était réeelement fasciné par les trésors que la nature pouvait offrir et cette rose exprimait bien des mystéres et des secrets...La voix captivante d'Héracles prit le relais pendant qu'Ariane allumait quelques lanternes plongeant la piéce dans une lumiére tamisée.

" Il était une fois un roi qui éprouvait un très vif sentiment de la justice et de l'égalité. Ainsi il n'admettait pas le droit d'aînesse, et se déclarait pour sa part fort résolu à déroger à la tradition. Aussi, comme la reine, qui était belle est vertueuse, lui avait donné trois fils, qui étaient également beaux et vertueux, se montrait-il fort embarrassé pour le règlement de son héritage.

S'il pouvait dispenser à ses enfants le même nombre de baisers et de taloches, il considérait
sagement qu'il était malaisé et maladroit de diviser son royaume en trois égales parties, car il connaissaitque de tels partages ont toujours d'aussi funestes conséquences pour le trône et ses sujets.

Un jour qu'il se promenait, à pied et solitaire, dans le parc réservé, et qu'il était en proie à une
grande agitation à cause de sa succession, le roi-égalité eut l'esprit traversé d'une heureuse inspiration.

De retour en son palais il fit de suite rassembler ses trois fils, et leur dit avec une douceur
péremptoire :

- Celui qui rapportera la rose aura la couronne.

Chacun s'en fut de son côté, errant, avec le seul espoir pour soutien, à travers le royaume Après leurs vaines recherche, ils avaient tous les trois, loin l'un de l'autre, la même pensée triste, le même corps miné par la fatigue et les privations, le même découragement.

Au même moment ils se demandaient avec ennui si le royal auteur de leurs jours
était un fou ou un sage, d'avoir désiré leur égalité dans la misère.

Il advint qu'ayant longtemps encore cheminé de la montagne à la plaine ils se retrouvèrent,
presque méconnaissables, pâles et en haillons, gueux plutôt que princes, au sein d'une noire et sauvage forêt.


Le plus jeune tout à coup jeta un cri de triomphe, et arbora à sa boutonnière la rose.Alors les deux autres le tuèrent gentiment, et avec précaution l'enterrèrent sous les feuilles.

Un berger, qui jouait de la flûte, un jour passa dans ces parages,et fut fort intrigué à la vue d'un petit sifflet de sureau qui gisait dans la mousse. Il souffla dedans, et il entendit cette déchirante mélodie :

Sifflez, sifflez, Berger.
Dans la forêt mes frères m'y ont tué.
La rose n'avais-je pas trouvé ?
La couronne à mon père n'avais-je pas gagné ?

le Berger s'en fut à la cour, et rôdant autour des cuisines, il se mit à souffler dans l'écorce. Des valets ouïrent la mystérieuse complainte, et un échanson quérit en hâte le roi. Alors le roi prend le sifflet, qui lui dit :

Sifflez, sifflez mon père.
Dans la forêt mes frères m'y ont tué.
La rose n'avais-je pas trouvé ?
La couronne à mon père n'avais-je pas gagné ?

Alors le roi mande son fils aîné, et le prie d'essayer le sifflet, qui lui dit :

Sifflez, sifflez grand traître.
Dans la forêt c'est vous qui m'avez tué.
La rose n'avais-je pas trouvé ?
La couronne à mon père n'avais-je pas gagné ?

Alors le roi chassa son fils aîné, et toute la cour s'en fut à la forêt. La fée, qui veillait depuis le premier jour sur le feuillage mortuaire, le toucha avec grâce de sa baguette, et le petit frère se leva tout guilleret, et il hérita du royaume. La rose et le petit sifflet furent de son écu les humbles attributs, qui firent avec clémence régner sur son peuple la justice."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès
Admin, prince héritier


Nombre de messages : 742
Age : 41
Localisation : Entre les Dieux et les Hommes
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Ressent le danger
Pénalité : Accusé d’un attentat contre son père

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Dim 7 Mar - 17:39

Ramsès sentit une hésitation chez Tihy et lorsqu'elle plongea son regard dans le sien, il comprit qu'elle l'avait reconnu. Dépité, il fit mine de se lever lorsqu'étonnement elle lui offrit la rose de ses cheveux. Ramsès la prit avec précaution, curieux. Il était certain qu'elle savait qui il était, et pourtant elle l'appelalt "inconnu". Trop heureux de la chance qu'elle lui offrait de n'être plus pour un moment qu'un homme et non le prince soupsonné de vouloir la mort de son père, il garda preciseusement la fleur dans ses mains en coupe et écouta avec attention l'histoire racontée par le marchant, dans une ambiance tamisée.

Lorsque ce dernier de tû, Ramsès tendit à nouveau la belle rose à Tihy et prit la parole :

-" Quelle histoire magnifique ! Je n'en avais pas entendue de telle depuis longtemps. La justice de Mâât doit être respectée, ne croyez-vous pas ? Reprenez ce bien precieux, il ne trouve sa véritable beauté qu'auprès de vous, je ne fais que la gâcher "

C'était étrange, c'était comme si l'histoire lui était destinée. Lui disait-on que la jutice triompherait pour lui aussi ? Que la police de son royaume trouverait le véritable coupable et que son père reconnaitrait qu'il n'avait rien fait ? C'était son voeux le plus cher, bien plus que de devenir Pharaon !

-" Tihy, croyez-vous qu'il faille attendre que Mâât fasse regner la jutice elle-même ou doit-on être acteur de son innocence ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelle-egypte.actifforum.com
Tihy



Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Lun 8 Mar - 13:46

Le Grec avait le don de faire voyager son auditoire! Tihy était ravie de cette histoire!! Il y avait sous l'aspect "enfantin" de ce conte une morale. Tihy voulant conservé la légéreté de ce moment n'embraya pas la conversation desssus.

-" Quelle histoire magnifique ! Je n'en avais pas entendue de telle depuis longtemps. La justice de Mâât doit être respectée, ne croyez-vous pas ? Reprenez ce bien precieux, il ne trouve sa véritable Beauté qu'auprès de vous, je ne fais que la gâcher "

La danseuse reprit la fleur avec précautions.

- Vous êtes bien sévére avec vous même...une beauté ne saurait être gâchée par votre main.

De toutes façons la beauté était épéhmére et finissait par s'étioler. C'était un don d'Hathor auquel il fallait éviter de trop s'accrocher. Apparament le conte avait marqué le prince.

-" Tihy, croyez-vous qu'il faille attendre que Mâât fasse regner la jutice elle-même ou doit-on être acteur de son innocence ? "

La question était innatendue....Elle prit un temps de réflexion

- Tout dépend à quel moment il est nécessaire d'être reconnu comme victime d'une injustice...chaque cas est différent. Je crois qu'il faut savoir aider Mâât au contraire d'attendre qu'elle nous aide. Mais avec discrétion et minutie. Ainsi la justice se fera de maniére compléte et non partielle...

Elle temina de boire son thé

- Pour reprendre l'exemple du Prince de notre histoire ce sont ses deux fréres qui l'ont assassiné. Pourquoi n'avoir accusé et châtié que l'aîné ??

Songeusement elle reposa sa tasse sur le thé

- Pour moi tout était une question de temps. Ce prince a été aveuglé par la colére qu'il éprouvait vis à vis de l'aîné qui était plus en avant pour l'assassiner et surtout le plus probable pour obtenir la couronne. Alors il a focalisé son courroux sur lui. Si il n'avait pas été délivré aussi rapidement il aurait pu prendre le temps de la réflexion, envisager les choses objectivement et se rappeler que ce n'est pas UN frére qui a entraîné sa perte mais deux...et agir en conséquence. Nul doute que le second frére et ses "amis" retenteront quelque chose contre lui...et contre d'autres qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès
Admin, prince héritier


Nombre de messages : 742
Age : 41
Localisation : Entre les Dieux et les Hommes
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Ressent le danger
Pénalité : Accusé d’un attentat contre son père

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Mar 9 Mar - 20:03

Tihy paru surprise de la question de Ramsès et prit tout son temps pour reflechir, mais la réponse n'aidait nullement le prince. Rien d'etonnant puisque sa question était tout sauf precise. Qu'attendait-il au juste ? Qu'une parfaite inconnue le rassure sur son destin ? Inconsciemment, c'était sans doute le cas, aussi ne put-il cacher une légère deception dans son regard.

Lorsque la jeune fille reprit sa tasse de thé et embraya sur l'histoire qu'ils venaient d'entendre, Ramsès l'imita et écouta avec attention. En effet, pourquoi n'avoir dirigé sa colère que contre l'un de ses frères ? Cela l'avait marqué, lui aussi.

-" Je pense que vous avez raison, le frère ainé aurait dû nomalement avoir la couronne sans avoir à la réclamer, son jeune frère, élevé dans cette croyance là aussi, est resté lors de sa vengeance sur le fait que c'était forcément lui qui l'avait assassiné pour garder sa place. Il en a oublié le cadet qui lui aussi s'est jeté sur lui, peut-être parce que dans nos traditions celui-ci ne représente pas de danger ! Finalement ces deux frères, l'ainé et le benjamin, ont réagi comme on leur a apprit dès leur naissance. Le roi en voulant bousculer les traditions et en voulant plus de justice n'a pas pensé que des décénies d'habitudes ne peuvent pas être effacées d'un coup "

Ramsès lui aussi prit le temps de deguster une gorgée brulante de thé avant de continuer :

-" Effectivement, le second frère s'en tire bien, mais peut-être que cela lui servira de leçon ! Mais sans doute que le nouveau roi, en reflechissant à son histoire, regrettera de n'avoir chatié qu'un seul assassin, car finalement telle n'est pas la justice. Avant de rendre celle-ci, il faut méditer longtemps sur son sens réel et être sûr de connaitre tous les aboutissants afin de se prononcer selon Mâât sans laisser d'injustice en même temps "

La conversation avec Tihy était plaisante, discuter du sens de la justice par une belle journée dans l'atmosphère feutrée d'une boutique, autour d'un thé, était une chose inconnue de Ramsès, mais qu'il appreciait beaucoup. Il ne voyait même pas le temps passer et sa seule peur était que cette parenthèse dans sa vie ne se termine trop tôt.

Le prince sourit à la jeune femme assise en face de lui. Un sourire de bien-être, et de reconnaissance.

-" Votre thé est excellent, il mériterait d'être servi à la cour de Pharaon ! Je n'en ai jamais bu de tel " Dit-il en s'adressant au couple de marchants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelle-egypte.actifforum.com
Tihy



Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Ven 12 Mar - 12:00

Tihy appréciait le raisonnement de Ramsés. Il n'était vraiment pas celui qu'elle avait cru au départ. A moins que tout soit faussé ici. Aprés tout le prince ne devait pas avoir l'habitude de se retrouver dans un tel endroit et en anonyme. Mais qu'importe! Seul le moment présent comptait pour l'instant. Elle rendit à Ramsés son sourire en se demandant ce qui l'avait décidé à sortir du palais.

-" Votre thé est excellent, il mériterait d'être servi à la cour de Pharaon ! Je n'en ai jamais bu de tel "

Sous le compliment Ariane rougit

- Allons mon garçon la table de Pharaon doit posséder d'autres boissons bien plus rafinées.

Héracles tapotta tendrement la main de son épouse

- Bien sur que non ma chére, car tu l'as préparé avec amour! Rien ne peut rivaliser avec l'amour!

Le Marchand partit d'un bon rire auquel se joignirent Ariane et Tihy. La danseuse reprit

- Oh cela doit être bien vrai en effet! Au temple d'Hathor nous célébrons l'amour tout au long de la journée. Et si nous n'avions pas la foie en Elle ce serait surement beaucoup moins agréable! J'ai pu constater plus d'une fois que l'amour arrivait à bout bien des obstacles.

Mais il pouvait détruire aussi. Cela elle le savait également.

- Pour ma part je suis convaincue cher Héracles! Et je vous passe dés aujourd'hui une commande de pétales de roses.

Le Grec fit un baise main à la jeune femme et posa un regard quasi-paternel sur elle

- C'est un bonnheur de faire affaires avec vous mon enfant!

Tihy revint à Ramsés

- Aurais je le plaisir de vous recroiser à nouveau au détour d'une boutique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès
Admin, prince héritier


Nombre de messages : 742
Age : 41
Localisation : Entre les Dieux et les Hommes
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Ressent le danger
Pénalité : Accusé d’un attentat contre son père

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Dim 14 Mar - 19:00

Ramsès avait complimenté la marchande avec conviction, et non pour être poli. Il aurait encore préféré ne rien dire que de mentir quand on ne lui avait rien demandé. Ariane rougit mais Héraclès semblait convaincu de ce qui avait été dit. Tout le monde parti d'un grand rire et Ramsès, oubliant tous ses soucis, les suivi avec entrain.

Il suivi avec envie l'échange quasi familial qui se passait devant lui entre Tihy et le marchand, un sourire discret aux lèvres. Comme il enviait cette simplicité ! Non qu'il regreta d'être né prince, bien au contraire, mais il se disait parfois que la vie serait bien plus simple s'il n'avait pas de sang royal qui coulait dans ses veines. En tout cas sans doute ne serait-il pas accusé de vouloir la mort de son père.

La pause fut de courte durée puisqu'innocement Tihy ramena dans l'esprit du prince le sursis qu'il pensait avoir. En lui demandant s'ils se reverraient dans les rues de Thèbes, elle lui rappelait qu'en rentrant au palais on lui signifirait peut-être son arrestation. Peut-être avait-il devant lui quelques jours, mais il en doutait. La police de Pharaon était efficace, et si elle était persuadée de sa culpabilité, et arrivait à convaincre Séthi, pourquoi attendre ?

Une ombre passa dans le regard de Ramsès, qui imprégna rapidement tous les traits de son visage, alors que la panique le gagnait. Tihy avait dit qu'on pouvait aider Mâât dans la recherche de la vérité, mais s'il rentrait et qu'il était emprisonné, comment pourrait-il faire ? Il ne resterait plus que Satiah et Sashara pour le défendre. Elles l'avaient assuré de leur amour et de leur foi, il avait confiance en elles. Mais que pourraient-elles ? Devait-il se cacher et chercher lui même à prouver son innocence ? Mais il n'était pas homme de tant de lâcheté, et ne pouvait s'y résoudre.

-" Hélas, belle demoiselle, j'aimerais, mais je craints que ce ne soit impossible. Dans une autre vie, peut-être "

* Si la mort qu'on aura choisie pour moi permet à mon Ka de survivre ! *

Ramsès se leva, résigné et se pencha en signe de respect, la main droite sur sa poitrine, vers les trois personnes présentes.

-" Je vous remercie pour cet accueil chaleureux. Que votre vie soit longue et pleine de bonheur. Que Mâât vous guide et qu'Hathor veille sur vous "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelle-egypte.actifforum.com
Tihy



Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Ven 19 Mar - 12:24

-" Hélas, belle demoiselle, j'aimerais, mais je craints que ce ne soit impossible. Dans une autre vie, peut-être "


Dommage mais prévisible songea la jeune femme. Le Prince n'allait tout de même pas s'amuser réguliérement à faire du shopping him self. C'était tout à fait hors protocole. Elle se contenta de hocher la tête. Puis il se leva et les salua

-" Je vous remercie pour cet accueil chaleureux. Que votre vie soit longue et pleine de bonheur. Que Mâât vous guide et qu'Hathor veille sur vous "

Les trois saluérent respectueusement le prince et Héraclés recommanda :

- Qu'Hélios illumine toujours votre chemin mon garçon!

On aurait dit plus qu'un au revoir...le rouge monta aux joues de la danseuse d'Hathor. Elle avait l'impression de s'embraser telle une torche vivante. Du feu, partout, des flammmes, des cris...Ariane s'apperçut de son état

- Tihy ?

Le mauvais rêve s'éffaça mais Tihy tremblait un peu. Si elle se mettait même à rêver éveillée il y avait un sérieux probléme.

- Il fait un peu chaud je crois. Je sors quelques minutes prendre l'air et je vous rejoins. N'ayez crainte tout va bien.

Cela elle n'en était pas si sure. une fois devant la porte de la boutique elle ratrappa Ramsés qui n'avait pas pu trop s'éloigner. Lees gardes s'opposérent. Sans se démonter et à travers eux Tihy demanda

- Altesse, êtes vous en danger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès
Admin, prince héritier


Nombre de messages : 742
Age : 41
Localisation : Entre les Dieux et les Hommes
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Ressent le danger
Pénalité : Accusé d’un attentat contre son père

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Ven 19 Mar - 19:40

Tout le monde avit salué Ramsès avec respect et Héraclès ajouta une salutation grecque. Ramsès hocha à nouveau la tête et sortit dans la rue. La lumière vive, après l'atmosphère tamisée de la boutique, lui fit cligner des yeux, mais il se réhabitua très vite. Alors que ses gardes, visiblement soulagés, l'entourèrent, le prince prit le chemin du palais sans grand enthousiasme lorsque Tihy le rattrapa. Les gardes s'opposèrent mais elle lui posa tout de même une question que le surpris.

-" Laissez-nous, si elle avait voulu m'agresser, elle l'aurait fait à l'intérieur " dit-il aux deux hommes d'un ton sec. Cette garde rapprochée commençait serieuseent à le fatiguer, et il lui vient même à l'idée qu'il était peut-être déjà suveillé pour qu'il ne s'échappe pas.

* Ridicule, ils m'accompagnent depuis des années. Je deviens parano ma parole ! *

Les gardes éloignés de quelques pas, Ramsès s'approcha de la jeune danseuse, le regard triste et la voix basse :

-" Majesté ? Alors maintenant que j'ai passé la porte je ne suis plus juste un homme avec qui vous avez prit une tasse de thé ? "

A quoi s'attendait-il donc ? Il s'avait bien qu'elle l'avait reconnu dès le début et même si elle avait accepté de jouer le jeu dans la boutique d'étrangers, elle ne pouvait cetainement pas se permettre des marques trop intimes sans son accord. Décidemment, cet après-midi avait été un échapatoire sur bien des points.

-" Pourquoi me demandez-vous ça ? " finit-il par dire, les sourcils rapprochés par l'étonnement.

Il fixa un moment Tihy sans dire un mot, puis baissa les yeux.

-" Tout dépend de ce que vous entendez par là. Je ne sais que répondre. Mon inquiétude est-elle si visible ? " dit-il encore plus bas, à tel point qu'elle devait tendre l'oreille si elle voulait tout saisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelle-egypte.actifforum.com
Tihy



Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Dim 21 Mar - 14:54

Les gardes éloignés de quelques pas, Ramsès s'approcha de la jeune danseuse, le regard triste et la voix basse :

-" Majesté ? Alors maintenant que j'ai passé la porte je ne suis plus juste un homme avec qui vous avez prit une tasse de thé ? "

Tihy se retrouva légérement décontenancée par la réaction de Ramsés...A quoi jouait-il ? Elle répondit avec une parfaite logique

- De par votre naissance et votre future charge vous n'êtes pas et ne serez jamais "juste un homme" Majesté. C'est ainsi...

-" Pourquoi me demandez-vous ça ? " finit-il par dire, les sourcils rapprochés par l'étonnement.

"Parce que je me suis embrasée deux fois en votre présence" pensa la jeune femme. A la réflexion cette révélation pouvait être perçue comme il ne le fallait pas. En tous cas le Prince semblait étonné par la question de la danseuse...Peut être qu'elle se faisait des idées et qu'elle ne ferait qu'ennuyer le Prince. Etait il de bon aloi de lui dévoiler ses rêves ??

-" Tout dépend de ce que vous entendez par là. Je ne sais que répondre. Mon inquiétude est-elle si visible ? " dit-il encore plus bas, à tel point qu'elle devait tendre l'oreille si elle voulait tout saisir.

Il était donc inquiet! Son intuition n'était pas complétement fausse au final.

- Peut être un peu Majesté. Mais en ce qui me concerne se sont surtout les sensations que j''éprouve à votre égard qui me font penser cela

Elle développa

- Je ne suis pas prêtresse, je n'ai pas de prédictions mais ce matin lors du rituel j'ai eu la sensation d'assister à une seine d'incendie. Avec des cris de paniques, des odeurs de chair brûlé.

Elle rougit un peu

- Je pensais m'être endormie pendant l'office. Mais quand vous m'avez parlé et par deux fois tout à l'heure j'ai eu cette même sensation de flammes attaquant une proie que je ne sais pas percevoir. Voilà pourquoi je me permets de vous poser cette question...Majesté.

Elle sourit

- En vérité il y a de fortes chances pour que demain je ne pense plus du tout à cela. Les rêves sont parfois capricieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès
Admin, prince héritier


Nombre de messages : 742
Age : 41
Localisation : Entre les Dieux et les Hommes
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Ressent le danger
Pénalité : Accusé d’un attentat contre son père

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Ven 26 Mar - 20:43

Lorsque Tihy parla des sensations qu'elle éprouvait en la présence du prince, celui-ci fronça les sourcils, étonné. Il attendait la suite avec impatience, et elle ne se fit pas attendre. De plus en plus surpris, Ramsès écouta jusqu'au bout les révélations de la jeune danseuse. A la façon dont elle rougissait, il savait que cela n'était pas facile pour elle de lui dire tout ça, et il se garda bien de répondre avant qu'elle n'ai terminé. Cependant, le fait qu'elle l'ai appelé trois fois majesté en si peu de temps après sa remarque l'agaçait. Le faisait-elle exprès ?

-" Je vous en prie, appelez-moi Ramsès... s'il vous plait " dit-il en posant sa main sur le bras de la jeune fille.

Puis il se frotta le menton, refelchissant à ce qu'elle venait de lui dire.

-" Vous savez, les Dieux ne choisissent pas uniquement les prêtres et prêtresses pour envoyer leurs signes, cependant ces derniers ont plus de facilité à les reconnaitre et les interprêter, voilà tout. Si vous avez eu la même sensation cet après-midi, et par deux fois, je peux vous jurer que je ne vous ai pas vu vous endormir ! "

Ramsès marqua une pause. Que les Dieux aient voulu passer un message à travers Tihy ne faisait aucun doute pour lui, d'autant qu'elle travaillait dans un temple, même si elle n'était pas elle-même prêtresse. Ou pas encore... Mais ce message lui était-il destiné pour autant ? Il pouvait concerner n'importe qui. Devait-il lui raconter sa vie et ses soucis pour autant ?

-" Nous étions plusieurs dans cette pièce, et la première fois je n'étais même pas présent, d'après ce que vous dites. Alors qu'est-ce qui vous fait dire que cela me concerne ? Certes, j'ai des soucis, je l'avoue, mais à ma connaissance rien qui ne se rapporte au feu "

Quand bien même elle aurait rêvé de son destin, les assassins n'étaient pas immolés mais laissés dans le desert sans sépulture, ce n'était donc pas le sort que lui reservait le terme de l'enquête si rien ne le disculpait.

-" Peut-être que... "

Ramsès laissa sa phrase en suspend, puis reprit :

-" Peut-être que cela vous concerne. C'est peut-être un signe des Dieux vous demandant de prendre la charge d'une prêtresse du temple. N'y avez-vous jamais songé ? Peut-être que c'est votre destin qui est en jeu ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelle-egypte.actifforum.com
Tihy



Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Lun 29 Mar - 12:26

Pourquoi le Prince s'aggaçait il lorsqu'elle l'appelait par son titre ? C'était difficilement comprehensible. Elle l'appellerait Ramsés donc, bien que cette idée lui paraissait terriblement...hors protocole, à la limite de l'irrespect

-" Nous étions plusieurs dans cette pièce, et la première fois je n'étais même pas présent, d'après ce que vous dites. Alors qu'est-ce qui vous fait dire que cela me concerne ? Certes, j'ai des soucis, je l'avoue, mais à ma connaissance rien qui ne se rapporte au feu "

Rien ne le lui faisait dire en effet. Elle n'était même pas sure de qui cela concernait ...ou de quoi ?

- Le feu ici n'est qu'une maniére de matérialiser un ennemi à mon sens.

Et un ennemi redoutable, inconnu. A cette idée elle frissona

-" Peut-être que cela vous concerne. C'est peut-être un signe des Dieux vous demandant de prendre la charge d'une prêtresse du temple. N'y avez-vous jamais songé ? Peut-être que c'est votre destin qui est en jeu ? "

Là Tihy faillit éclater de rire. Elle ne possédait hélas pas la discipline ni la sagesse nécessaire à une pareille charge. Elle était dissipée et passait son temps à se faire réprimander par ses supérieures. Rien qu'en pensant à la scéne de ce matin avec Thaoser elle ne put s'empêcher de sourire. Mais il était peut être préférable que le Prince croit en cette version. Car aprés tout elle lui donnait du soucis pour peut être...rien.

- Je n'y avais pas pensé en effet et vous avez sans doute raison.
J'espére que vous voudrez bien excuser mon intervention...Ramsés. C'était plutôt déplacé en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès
Admin, prince héritier


Nombre de messages : 742
Age : 41
Localisation : Entre les Dieux et les Hommes
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Ressent le danger
Pénalité : Accusé d’un attentat contre son père

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Mar 6 Avr - 19:22

Qu'il était bête ! En vérité, Ramsès n'avait jamais été doué dans l'interprétation des rêves, alors que sa mère en rafolait. Après tout, c'était le rôle des prêtres. S'il avait fait un rêve étrange, il en appelait un, qui le lui interpretait, voilà tout. Mais depuis le temps, il aurait au moins pu penser que le feu dans un rêve ne signifiait pas qu'on allait périr dans les flammes ! Quel idiot !

-" Je suis désolé, j'aurais pu reflechir ! Bien sûr que le feu n'est qu'une image ! "

Ramsès passa sa main dans ses cheveux, mal à l'aise. Il y rencontra l'uraeus de son diadème, ce qui lui rappela sa position hiérarchique et... ce qu'il allait perdre. Etrangement, ce n'était pas ça qui l'inquiétait. Il avait passé son enfance à se vanter d'être le prochain pharaon, et aujourd'hui ce qu'il allait perdre de plus cher c'était sa liberté. Lui qui avait soif de grands espaces, qui adorait partir des journées entières à la chasse dans le desert allait être enfermé... dans le meilleur des cas !

Pendant ce temps, Tihy s'excusait de l'avoir dérangé pour rien. Il la rattrapa en posant doucement sa main sur le bras de la jeune fille, mais la retira aussitôt, de peur que ce geste ne soit mal interprêté.

-" Non, il n'y a rien à excuser. Vous vous inquiétez et c'est tout à votre honneur. J'imagine que vous n'avez pas appris à interpreter les rêves, sinon vous m'auriez tout dit de suite, n'est-ce pas ? "

* Ou est-ce une façon détourner de me mettre en garde ? *

-" Si vous saviez exactement ce que les Dieux veulent, vous me le diriez, n'est-ce pas ? Est-ce que... "

Devait-il lui dire ? Ses problèmes ne la concernait pas, après tout. Mais de toute façon, s'il était arrêté, toute la ville le saurait dans l'heure. Alors maintenant ou plus tard, Tihy saurait bien qu'il était accusé d'avoir voulu tuer son père. Il se racla la gorge.

-" On veut me faire accuser de l'attentat contre Pharaon. Je ne sais pas qui a pu faire ça, mais ce que je sais, c'est que je ne suis pas coupable mais que tout m'accuse. Votre rêve pourrait-il avoir un rapport avec ça ? "

Ramsès avait baissé les yeux. Il ne voulait pas voir dans le regard de la jeune fille le doute qu'elle ne manquerait pas d'éprouver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelle-egypte.actifforum.com
Tihy



Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: o   Mer 7 Avr - 22:29

Tihy, un peu penaude d'avoir parlé aussi librement de ses rêves à au prince héritier allait prendre congé et retourner à ses tâches. Mais le jeune homme sembla fort troublé.

-" Non, il n'y a rien à excuser. Vous vous inquiétez et c'est tout à votre honneur. J'imagine que vous n'avez pas appris à interpreter les rêves, sinon vous m'auriez tout dit de suite, n'est-ce pas ? "

Elle secoua négativement la tête.

- Je n'ai pas voulu l'apprendre

Car bien sur au sein du temple d'Hathor on le lui avait fortement suggéré. Mais cet apprentissage aurait nécessité qu'elle livre totalement ses rêves à ses supérieurs. Et son inconscient lui appartenait. Elle ne souhaitait pas l'exposer à des choses qu'elle était incapable de mesurer.

-" Si vous saviez exactement ce que les Dieux veulent, vous me le diriez, n'est-ce pas ? Est-ce que... "

C'était plus que du trouble c'était une inquiétude qu'il s'éfforçait de masquer. Doutait-il de sa loyauté ? Aprés tout ils ne se connaissaient que depuis une heure! Du moins ils ne s'étaient pas vraiment parlé avant aujourd'hui.

- Je vous jure Ramsés que si je savais de quoi il en retournait je vous le dirais. Vous laisser dans l'incertitude m'ennuie fortement.

Le jeune homme allait lui révéler quelque chose qui avait l'air grave et elle ne savait pas trop si elle avait envie de l'entendre. Elle fut tentée de l'interrompre mais...

-" On veut me faire accuser de l'attentat contre Pharaon. Je ne sais pas qui a pu faire ça, mais ce que je sais, c'est que je ne suis pas coupable mais que tout m'accuse. Votre rêve pourrait-il avoir un rapport avec ça ? "

La jeune femme resta quelques secondes abasourdie. Voilà pourquoi tout à l'heure aprés l'histoire d'Héracles ils avaient eu cette conversation sur la justice. Il lui fallut le temps de reprendre un peu contenance. Elle ne put s'empêcher de dire

- Ridicule! Vous êtes l"héritier du trône vous n'avez aucun intérêt à faire ça! En revanche il se peut que des gens aient tout intérêt à vous écarter de même que le reste de votre famille. C'est hélas une pratique courante dans les royaumes. Plutôt que de s'attaquer directement aux souverains on s'occupe de leurs enfants. C'est cruel, contre les lois de Mâât mais c'est efficace.

Décidément elle ne ferait qu'ajouter à l'inquiétude de Ramsés. Elle réfléchit à la question qu'il venait de lui poser.

- Oui Ramsés c'est possible que ce soit cela. Si seulement je pouvais distinguer quelle proie les flammes prennent...

Il ne restait plus qu'une solution

- J'irais voir ma supérieure et je lui demanderais ce qu'elle pense de ce rêve. Sans rien citer de la conversation que nous avons eu.

Cette idée ne l'enchantait pas le moins du monde mais il valait mieux en passer par là

- Ramsés si vous me permettez une suggestion : vous devriez parler à votre pére et lui demander de vous laisser enquêter. Je suis persuadée que les preuves trouvées contre vous sont trop grossiéres pour ne pas démasquer l'auteur de cette machination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès
Admin, prince héritier


Nombre de messages : 742
Age : 41
Localisation : Entre les Dieux et les Hommes
Date d'inscription : 12/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Ressent le danger
Pénalité : Accusé d’un attentat contre son père

MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Ven 7 Mai - 19:37

(hrp : si longtemps ? Oups, désolée !!!!! )


La vivacité avec laquelle la jeune fille avait répondu à Ramsès qu'il ne pouvait être coupable avait rassuré le prince héritier. Il y avait donc des personnes qui, sans même le connaitre vraiment, ne le pensaient pas capable d'une telle bassesse. Un sourire de gratitude apparu sur son visage.

-" C'est justement parce que je suis le prince hétitier que je suis le premier suspect. Imaginez ce que m'apporterait la mort de mon père ! Pourtant, je ne suis pas pressé de monter sur le trône, j'ai encore beaucoup de choses à apprendre et cette réalité signifirait la disparition de Pharaon, mon père. De plus... "

Ramsès haussa les épaules, d'un air d'enfant coupable.

-" Je ne serais plus aussi libre qu'aujourd'hui "

Ramsès se mordit la lèvre. Lorsqu'il serait Pharaon à la suite de son père, il deviendrait un fils des Dieux, leur représentant sur Terre. C'était une charge lourde mais tellement importante ! Il n'avait pas le droit de se plaindre ainsi, pourtant il ne pouvait pas s'empêcher de penser à ses courses dans le desert, ses chasses... quand pourra-t-il faire tout ça, après ?

Ramsès se frotta le menton, reflechissant aux rêves de Tihy et à sa décision d'en reférer à sa supérieure. Il voyait bien que cela lui coutait.

-" Tihy, je vois bien qu'il vous en coûte et s'il ne s'agissait d'une affaire aussi importante, si ma vie n'en dépendait pas, je ne pourrais pas vous l'imposer. Je vous serais gréé toute ma vie de ce geste altruiste. Je n'oublierais pas ce que vous faites, je vous le jure "

Dans un élan d'espoir, il avait prit les mains de la jeune danseuse et les pressait doucement.

-" De mon côté, je vous promets de ne pas me laisser abattre sans me battre. Votre intervention ne servira pas à rien, et Mâât elle-même, j'en suis certain, vous approuve. Je ne veux pas vous retarder plus longtemps, mais je vous remercie pour votre confiance. Elle m'aidera beaucoup "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelle-egypte.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chez l'apothicaire (avec qui veut)   Aujourd'hui à 2:39

Revenir en haut Aller en bas
 
chez l'apothicaire (avec qui veut)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suite de mon Fanfic
» Récupérer des ressources chez les amis avec des occupations et/ou des raids
» Les gitans de Kandorya
» repas avec Coco !!! qui veut venir???
» Envoi de SMS gratuits depuis Chez Patapwet avec Google Agenda !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternelle Egypte :: RPG : Egypte :: Thèbes :: Boutiques-
Sauter vers: