Eternelle Egypte


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi ? (PV Sashara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemrod
Intendant de la Sécurité
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Surveillant-Educateur
Loisirs : Nombreux
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Le pouvoir des autres ne fonctionne plus en sa présence.
Pénalité : Fortes migraines

MessageSujet: Pourquoi ? (PV Sashara)   Dim 14 Fév - 18:27

C'était une journée magnifique où les oiseaux volaient dans un ciel sans nuage et où le soleil régnait sans partage ! Une de ces journées où la température était telle que la plupart des gens recherchaient n'importe quel endroit pourvu qu'il y ait un coin d'ombre ; que ce soit un arbre, une statue ou encore la devanture d'une échoppe !

Dans les rues, il n'y avait pas presque personne ! Chacun restait chez soi en attendant que le soleil descende et que la température en fasse autant. Le rythme de travail était donc ralenti ! Pas pour tout le monde !

En effet, le nouvel Intendant de la Sécurité n'avait pas une minute à lui ! Cela faisait deux jours que Pharaon lui avait confié ses nouvelles responsabilités et Nemrod devait faire ses preuves ! Sinon, Pharaon nommerait quelqu'un d'autre ! C'était aussi simple que ça ! Pharaon demandait des résultats, le peuple également ! Tout le monde était encore sous le choc des conclusions de l'enquête ! Qui pouvait croire que le propre fils de Séthi soit à l'origine de l'attentat !

Pharaon n'avait pas demandé une chose facile au jeune homme de 27 ans mais c'est ce qu'il aimait ! Le roi demandait souvent des tâches écrasantes et qui sortaient de l'ordinaire ! Prouver que la culpabilité de Ramsès n'était pas engagée était loin d'être évident...

Alors que Nemrod venait de terminer la supervision d'un entraînement de la Garde Medjai sous les ordres de Kaïna, il vit une femme qui faisait partie de la suite de la Princesse Sashara. Intrigué, Nemrod s'avança vers elle. La jeune femme s'inclina respectueusement et délivra son message :


"Sa majesté aimerait s'entretenir avec vous mon Seigneur !"

Tiquant légèrement sur le titre que la suivante lui donna, il préféra lui demander ce qu'elle lui voulait.

"Vous a-t-elle dit pourquoi ?"

Levant les yeux vers le militaire, la jeune femme fit non de la tête. Elle rajouta cependant :

"Ma maîtresse m'a juste dit que c'était urgent."

N'ayant plus rien à lui dire, Nemrod congédia la suivante. Il tourna la tête et vit la jolie grecque s'approcher :

"N'était-ce pas une des servantes de la Princesse ?"

Voyant que Nemrod opinait du chef, elle comprit qu'il venait de se faire appeler et lui demanda :

"T'a t'elle dit pourquoi elle voulait te voir ?"


"Non mais apparemment, c'est urgent ! Donc je vais voir ce qu'elle me veut."

Faisant quelques pas vers la sortie de la cours intérieure, il se retourna et dit à Kaïna :

"J'imagine qu'elle veut voir celui qui doit voir si son frère est innocent. Tu me remplaces jusqu'à ce que je revienne !"

Parcourant les différents couloirs, Nemrod arriva enfin dans la partie réservée à la Famille Royale. Il se dirigea vers les appartements de la Princesse. Là, deux gardes se tenaient devant la porte. Voyant arriver leur chef, l'un des deux toqua et entra pour prévenir la venue de l'Intendant !

Attendant quelques instants, le soldat revint et dit à son supérieur qu'il pouvait rentrer. Ce que Nemrod fit. Voyant la Princesse, l'homme s'inclina respectueusement.


"Vous m'avez appelé Majesté ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sashara
Princesse Royale
avatar

Nombre de messages : 823
Age : 37
Localisation : Le Palais
Date d'inscription : 21/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Charme Charistmatique
Pénalité : Ampathie exacerbée

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Dim 14 Fév - 19:45

Depuis l'attentat de son père et l'accusation de son frère, Sashara avait beaucoup de mal à dormir la nuit. De ce fait chaque jour, elle se reposait après le repas de midi. Mais aujourd'hui, elle n'arrivait pas à fermer l'oeil. La chaleur écrasante de la journée, l'étouffait et elle manquait d'air frais. Elle se leva donc et fit les cents pas dans ses appartements. Son esprit ne cessait de la torturait. Elle se pencha légèrement au balcon pour regarder au dehors. Au loin, elle constata que la ville était calme. Tout le monde était dans le même cas qu'elle, mais pas autant. C'est à cet instant que Neitis, sa servante pénétra dans ses appartements. Elle avait entendu du bruit et venait donc vérifier que la Princesse dormait toujours. En la voyant debout, elle s'inclina et dit :

- "Sa majesté n'arrive donc-t-elle pas à se reposer ?"

Sashara la regarda tristement et secoua la tête en guise de négation. Neitis s'avança et versa un verre d'eau fraîche pour sa maîtresse. Celle-ci s'empara avec plaisir et but quelques gorgées. L'espace de quelques, elle se sentit bien mieux. Mais la chaleur écrasante, vint de nouveau la submerger lorsqu'elle reposa le verre.


- « Ma chère, Neitis, je crois bien qu'aujourd'hui tout le monde souffre de cette chaleur. Dites, est-ce bien le nouvel intendant de la sécurité, Nemrod, je crois, qui s'occupe de l'enquête ? »

- « Oui, Majesté. C'est bien cela.... »

- « Bien, veuillez, aller me le chercher. Je désire m'entretenir avec lui »

Sur, ce la suivante sortit, laissant la Princesse seule devant sa commode. Sashara en profita pour s'observer dans le miroir. Comme à l'accoutumé, elle était plutôt jolie et ne semblait pas montrer signe de fatigue. Même si en réalité, elle était épuisée. Elle n'avait donc nul besoin de se refaire une beauté. Même sa coiffure avait tenue le coup pendant sa brève sieste. Elle attendit un petit moment à tourner en rond dans sa chambre. Elle avait hâte qu'il arrive, même si, elle était tout aussi effrayée de se retrouver en face de lui. Sashara avait déjà remarqué que son charmé innée, ne semblait pas marcher avec lui. Du coup, elle ne savait pas trop comment réagir avec lui. Enfin, se n'était qu'un détail. La Princesse avait tellement l'habitude de parader, que parfois, elle jouait à faire semblant. Mais encore une fois c'était différent. Avec ce jeune qu'elle connaissait légèrement, elle n'avait pas envie de jouer à ce petit jeu.

C'est à cet instant précis que le garde en faction devant sa porte toqua et l'informa que l'intendant Nemrod se trouvait là. Sashara lui fit signe de le laisser entrer. La Princesse respira un bon coup, afficha un léger sourire sur ses lèvres et attendit. Nemrod apparu aussitôt. Elle n'avait pas pensé qu'elle allait devoir parler. Parfois, elle avait de ses idées. Il fallait dire, qu'elle l'avait toujours trouvé assez mystérieux. Ce qui lui donnait un certain charme. Elle se souvenait comme Ramsès, lui parlait de lui. Il fallait dire, qu'il donnait assez de fil à retordre à son frère. Cela mettait bien évidemment, le Prince fou de rage.

- « Oui, effectivement, je vous ai fait appelé. Mais avant de commencer, désirez-vous boire une collation ? Il fait si chaud aujourd'hui, que l'on a même du mal à respirer. Ne trouvez-vous pas ? »

Voilà qu'elle était entrain de badiner avec le jeune homme. Après tout, elle devait bien engager la conversation et elle n'était pas obligée d'entrer dans le vif du sujet. Elle lui montra alors le pichet et les verres, lui signifiant de la sorte qu'il pouvait se servir.

- « Pour en venir au but de votre visite, je désirais m'entretenir avec vous de l'enquête. »

Avait-elle besoin de préciser de quoi elle parlait? Certainement pas ! Sashara n'avait pas pour habitude de se renseigner sur les missions secrètes et autres que son père demander à ses hommes. Mais, là, c'était bien particulier. Il y avait la vie de son frère qui était en jeux. Et d'autre part, elle se sentait un coupable de ce qui se passait. Si elle n'avait jamais offert ce bijou à son frère, tout cela ne serait pas arriver. Du moins, c'est comme cela qu'elle voyait les choses.

- « Mais avant, je voulais vous féliciter de votre promotion. Mon père a toujours su s'entourer des meilleurs hommes. J'espère que vous ne le décevrez pas, ainsi que moi, par la même occasion. »


Elle lui fit alors signe de la main pour l'inciter à lui parler du but de sa visite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemrod
Intendant de la Sécurité
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Surveillant-Educateur
Loisirs : Nombreux
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Le pouvoir des autres ne fonctionne plus en sa présence.
Pénalité : Fortes migraines

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Mar 16 Fév - 15:51

Il n'avait pas vraiment pris le temps de regarder la Princesse en rentrant ! Il aurait trouvé déplacé de la reluquer avant de lui présenter le respect dû à son rang. Cela fait, il posa ses yeux sombre sur la jeune fille ! Elle dégageait quelque chose, c'était indéniable ! Mais Nemrod n'était pas venu pour admirer la fille de Pharaon ! Il était là pour une raison bien spécifique et il n'allait pas tarder de savoir pourquoi même s'il avait sa petite idée... Ce n'était un secret pour personne que la Princesse vouait un amour inconditionnel à son frère.

Avouant qu'elle l'avait fait appeler, elle ne lui expliqua pas directement le motif. Voilà qu'elle parlait du temps qu'il faisait dehors et qu'elle lui demandait son avis. Savait-elle qu'il n'avait pas vraiment le temps de taper la conversation et qu'il avait des choses autrement plus urgente à faire que de parler de la pluie et du beau temps ? Ne montrant pas son léger mécontentement dû à ce petit contre-temps, Nemrod se dirigea vers la commode où se trouvait les verres et l'eau. Etant un garçon poli, l'Intendant répondit :


"En effet Princesse, les gens ont l'impression qu'Amon et Ré se sont mis ensemble pour illuminer le sol d'Egypte !"

En même temps qu'il disait cela, il versa de l'eau dans les deux verres. Il les prit et alla vers la Princesse pour lui donner ce petit rafraichissement. Intérieurement, il espérait qu'il allait en arriver assez vite au but de sa visite. C'était un militaire avant tout et les mondanités, ce n'était pas trop pour lui. Il aimait aller au fond des choses et le plus vite possible.

Elle semblait l'avoir compris et avoua qu'elle avait mandé l'homme de confiance de Pharaon pour lui parler de l'enquête ! En même temps qu'elle disait cela, Nemrod afficha un petit sourire et un imperceptible mouvement de la tête suivit pour montrer qu'il avait entendu.

Nemrod ne savait pas trop s'il pouvait parler de l'enquête à d'autres personnes que Pharaon ou du moins, si il savait mais il ne savait pas s'il avait vraiment envie de parler de son travail à Sashara ! Oui, elle était en partie concernée mais Nemrod était quelqu'un qui préférait au maximum verrouiller l'information ! Ainsi, il évitait toute fuite et de nombreuses surprises...

Alors qu'il allait lui répondre quelque chose, elle continua à parler en le félicitant pour sa promotion. Ce qui eut pour effet de le faire sourire. Et elle ajouta qu'elle espérait qu'il ne décevrait pas Pharaon ni elle !


*A coup sûr, si j'arrive à tout faire pour que Ramsès ne soit plus coupable, je ne la décevrais pas ! Dans le cas contraire, peu importe si mon travail est bien fait ou pas, elle sera déçue...*

"Je suis touché de la confiance de Pharaon !"

Ayant apparemment fini de parler, elle l'invita à répondre à sa requête ! Le militaire n'avait pas vraiment besoin de réfléchir à ce qu'il avait à dire, il dirait ce qu'il pense et la stricte vérité.

"Nous ne sommes qu'au début de l'enquête et pour le moment, aucun fait ne me permet de contredire le verdict qui a été prononcé. Néanmoins, j'ai réussi à faire entendre à Pharaon de laisser son fils résider au Palais sous étroite surveillance au lieu d'aller passer ses journées en prison."

Et d'ailleurs, ça n'avait pas été une mince affaire ! Nemrod avait joué avec le feu en s'opposant au Vizir qui semblait avoir l'accord de Pharaon. Mais au bout du compte, Séthi s'était rangé à l'argumentation de son Général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sashara
Princesse Royale
avatar

Nombre de messages : 823
Age : 37
Localisation : Le Palais
Date d'inscription : 21/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Charme Charistmatique
Pénalité : Ampathie exacerbée

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Jeu 18 Fév - 15:35

Sashara ne fut pas offusqué qu’il ne prenne pas le temps de la regarder. Après tout, elle était princesse et il se devait de lui rendre les hommages du à son rang. Alors qu’elle l’observait, elle pensait à sa jeunesse. Enfin, à ses 15 ans plutôt. Depuis, qu’elle l’avait croisé lors d’une cérémonie ou il défiait son frère, elle l’avait trouvé tout de suite séduisant. Quel dilemme pour la jeune femme. Elle voulait que les deux gagnent. Elle n’avait aucune préférence particulière. Et le fait que Ramsès ne l’appréciait guère, déplaisait fortement à Sashara. Comment pouvait-elle lui dire que l’homme qui rivalisait avec lui, plaisait à sa sœur. Pourquoi fallait-il qu’ils ne s’aiment pas ? Pourquoi ne pouvait-elle pas avoir une vie simple ? Pourquoi, fallait-il que celui qui soit chargé de l’enquête fusse Nemrod ? Parfois, la vie était injuste. Et puis tout le monde savait que Sashara aimait son frère à un point qu’on aurait pu penser que son mariage avec Satiah la dérangeait. Elle aurait très bien pu s’en prendre à sa belle-sœur pour l’évincer afin d’avoir Ramsès pour elle toute seule. Mais Sashara avait depuis bien longtemps oublié que petite fille, elle voulait épouser son frère. Cela depuis qu’elle avait croisé Nemrod.

La Princesse ayant du mal à s’exprimer face à lui. Surtout que c’était elle qui l’avait fait appeler. Avait trouvé le prétexte de la pluie et du beau temps. Elle ne pouvait donc se douter que cela agaçait Nemrod de perdre son temps de la sorte. Il fallait dire qu’elle ne faisait rien de ses journées, elle ne pouvait s’imaginer le travail qu’il pouvait avoir. Ou du moins, elle fit semblant de ne pas s’en douter ! Elle le vit alors se servir un peu d’eau. Elle en profita pour l’observer davantage. Elle se demanda comment pouvait-être ses cheveux ? De quel couleur étaient-ils ? Il portait la plus part du temps ce turban, du coup elle ne les avait jamais vu. Elle rêvassait sur la chevelure de Nemrod alors que celui-ci lui tendit un verre d’eau fraîche. Prise au dépourvu, elle se sentit rougir, légèrement. Elle lui sourit alors tout en le remerciant par la même occasion.


Sashara quand à elle gagna un peu de temps. Elle but quelques gorgées d’eau fraîche et se sentit déjà mieux. Mais elle savait aussi qu’il était pressé et mal à l’aise. Elle avait toujours eu cette empathie extrême qui lui bouffait la vie. Elle pouvait ressentir ce qu’éprouvaient les gens et parfois cela la gênait vraiment, au point d’en être malade. Elle priait alors la Déesse Isis, pour qu’elle lui vienne en aide. C’est alors qu’elle enchaina rapidement sur le but de sa requête. De toute manière, elle le savait intelligent et il se doutait pourquoi elle l’avait fait venir.

Sashara essayait surtout d’obtenir des informations et comme son charme légendaire ne marchait pas sur cet homme, elle devait absolument trouver un moyen de satisfaire son désir. Elle s’était toujours demandée pourquoi, elle n’avait jamais réussi à séduire Nemrod aussi facilement que les autres jeunes gens. Du coup, elle s’intéressait davantage à l’intendant de la sécurité qu’à d’autre. Enfin quoi qu’il advienne, elle ne lui en tiendrait pas rigueur s’il ne satisfaisait pas sa curiosité. Elle comprenait parfaitement, qu’il devait se faire le plus discret possible afin que l’enquête se déroule au mieux. Même si on plus profond d’elle-même, elle désirait que l’enquête aboutisse à la non-culpabilité de Ramsès. Elle attendit la réponse du jeune homme.

Au fur et à mesure que Nemrod parlait, le visage de la princesse se décomposait. Elle aurait tant aimé qu’il lui dise qu’ils avaient trouvé un nouvel élément. Quelque chose qui aurait pu laisser imaginer à Sashara que son frère étai innocent. Même si elle le croyait. Ce qui l’embêtait le plus était les preuves. Tout le monde n’aimait pas Ramsès comme elle ou son père. Elle hocha de la tête à ses dernières paroles.

- « Je vous remercie de l’effort que vous faites pour mon Frère, sachant que mon père est difficile à convaincre. Il semblerait que vous ayez son écoute et c’est fort bien pour vous. Je sais que cette situation ne plaira pas à Ramsès, même s’il est en liberté, il se sentira enfermé. Lui qui aime chasser, il va avoir du mal à contenir sa frustration. »

Bien évidemment, Sashara ne savait pas que Nemrod avait eu du mal à convaincre son père. Mais que ses arguments avaient pesé leurs poids face au Vizir. Il fallait avouer que même la Princesse n’avait pas réussi à convaincre son père, aussi bien en déployant son charme que sa logique implacable.

- « Pourtant je présume que vous ne vous contentez pas de vous focaliser sur le Prince. Il y a bien d’autre personne qui pourrait être responsable de cet attentat. Mais vous avez du y penser. Je peux vous en énumérer toute une liste. » dit-elle en souriant légèrement. « A commencer par moi-même, Ramsès ne pouvant plus accéder au trône, je suis l’héritière toute désignée. Sauf si Père décidait de mettre Menk à ma place. Après tout, je suis la mieux placer pour connaitre l’existence de ce bijou. C’est moi-même qui lui aie offert, il y a fort longtemps maintenant. Après tout j’ai libre accès aux appartements de Ramsès, j’aurai très bien pu lui subtiliser sans éveiller les soupçons et sans qu’il le remarque. »

Elle fit une légère pause avant de poursuivre.

- « Cependant, je ne vais pas vous apprendre votre métier. Je suis persuadée que vous avez pensé à toutes les éventualités possibles. J’aurais tant de choses à dire que je ne sais même pas par ou commencer. Cependant, il me semble que je vous dérange pour rien. Vous avez certainement mieux à faire que discuter avec une jeune fille qui n’a rien à faire de ses journées, ou rien de palpitant. »

Elle repensa alors à son enfance. Lorsque Ramsès lui apprenait le maniement des armes. Qu’est-ce qu’elle aimait cela. Elle aurait voulu pouvoir continuer. Mais sa condition et son âge, ne le lui permettait plus. Ses suivantes ne cessaient de la suivre par tout et il fallait avouer qu’elle avait bien du mal à s’en séparer. Mais à l’instant précis, elle avait surtout envie de se changer les idées.

- « Pardonnez-moi, mais il crois que je vous ai interrompu en plein entrainement. Montriez-vous des nouvelles techniques de combats à vos recrus ? Cela me fait penser au temps ou vous étiez en compétition avec mon Frère. C’était assez amusant car, vous vouliez vaincre l’un autant que l’autre. Mais la réalité du vrai combat est plutôt cruel et ce n’est point un jeu. Cependant, j’aimerai beaucoup visiter les camps d’entrainement…… »


Elle ne dit rien de plus. Elle avait tout suggéré. Elle désirait ardemment sortir du palais, en sa compagnie. Mais elle ne pouvait lui proposer de ballade. Elle était réaliste, il n’aurait pas accepté. Elle espérait toutefois une réponse positive de sa part. Elle le fixa alors de ses belles prunelles vertes émeraude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemrod
Intendant de la Sécurité
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Surveillant-Educateur
Loisirs : Nombreux
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Le pouvoir des autres ne fonctionne plus en sa présence.
Pénalité : Fortes migraines

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Lun 22 Fév - 18:08

C'était une victoire éclatante pour l'Intendant d'avoir réussi à faire changer d'avis Pharaon. Certes, la décision n'avait pas encore été officielle et donc pas sujet au moindre changement. Seulement, les oreilles de Nemrod étaient partout et son réseau d'information bien huilé. Pourquoi avait-il agit de la sorte ? Il ne le savait pas...

Dans leur jeune temps, ils étaient rivaux. C'était la première fois que Nemrod faisait un geste de cette envergure pour le bénéfice de ce petit prétentieux. Ils ne se côtoyaient plus des masses. Moins qu'avant et depuis le début de l'enquête, c'était beaucoup plus rare. Non pas qu'ils se rencontraient autour d'un verre de vin ou de bière bien fraîche comme deux amis se racontant leurs souvenirs d'étudiants. Mais lors des entrainements militaires ou même si c'était moins perceptible qu'avant, une once de compétition existait toujours entre les deux.

Maintenant, Ramsès avait reçu l'ordre de rester au Palais et de n'en sortir sous aucun prétexte. D'ailleurs, quand il l'annonça à Sashara, le visage de la Princesse se décomposa devant lui. La décision ne semblait guère lui plaire. Tout le monde savait la relation fusionnelle qui existait entre les deux enfants du monarque. Il était donc tout à fait normal de voir une soeur s'inquiéter pour son frère bien aimé. Néanmoins, elle trouva le courage de remercier Nemrod pour l'effort qu'il avait fait en permettant à Ramsès de garder un minimum de dignité.

Le Princesse parla du tempérament fougueux du Prince et du fait qu'il ne serait certainement pas ravi d'apprendre qu'il allait être enfermé au Palais. et vu qu'elle parlait de chasse, Nemrod prit la balle au bond et dit :


"Je connais la passion que le Prince Ramsès a pour la chasse mais je pense qu'il aimerait moins se trouver à la place de la proie. Et je dirais même plus de ma proie !"

Le message était clair et direct ! Ramsès ne respectait pas ses engagements en restant au Palais, Nemrod se ferait un plaisir de lancer à ses trousses tous les hommes nécessaires. Autant dire qu'à ce moment là, la seule chance de ne pas se faire avoir par Nemrod serait de quitter l'Egypte et de ne jamais y revenir. A ce moment là, l'enquête n'aurait plus de raison d'être et la culpabilité du Prince serait avérée.

*J'espère qu'il a plus de jugeote que ça ! Qu'il a pris un peu plus de maturité...*

La jolie Princesse parla alors des éventuelles pistes de l'enquête. Du fait qu'elle pouvait l'aider en lui donnant plusieurs noms et qu'elle pouvait être elle-même suspecte. C'est bon qu'il se trouvait devant la fille de Pharaon parce que sinon il serait partit sur le champ ! Elle parla également du bijou. Pour l'instant, c'était le seul véritable indice...ce qui était maigre...trop maigre ! N'importe qui pourrait l'avoir volé sans éveiller la curiosité des gardes pour autant qu'il soit rattaché au service de Ramsès d'une manière ou d'une autre.

Puis la jeune fille sembla plus raisonnable en lui disant qu'elle n'allait pas lui apprendre son métier. Encore heureux !


"Pharaon ne m'aurait jamais nommé à ce poste s'il ne m'en avait pas jugé digne !"

Il n'avait pas s'empêcher de faire une remarque montrant qu'il n'était pas le dernier des imbéciles. Et c'était assez marrant qu'elle dise qu'elle pouvait être coupable. Nemrod ajouta :

"Ne vous en faites pas Princesse, nous sommes amené à nous revoir assez vite quand mes services se pencheront sur votre cas. A ce moment là, vous pourrez répondre à toutes les questions que l'on vous posera."

Le ton pouvait sembler cinglant mais il n'en était rien. C'était simplement la franchise légendaire du militaire qui avait pointé le bout de son nez. Même Pharaon pouvait avoir droit à ce genre de remarque.

Elle semblait désolée de l'avoir fait venir pour si peu. Alors que lui était débordé et qu'elle ne semblait pas avoir grand chose à faire. L'intendant fut touché par cette inquiétude que la Princesse exprimait.


"Je suis au service de la Famille Royale ! Vous vous inquiétez pour votre frère et c'est compréhensible Votre Altesse."

Faisant une petite pause, il rajouta :

"N'ayez pas peur de me déranger dans mon travail quand vous aurez envie de parler. Je suis peut-être un soldat mais ça ne veut pas dire pour autant que je n'ai pas de cœur."

Malgré les apparences qu'il pouvait donner, Nemrod était sensible à la peine de la jeune femme. Il l'a connaissait depuis plusieurs années. Il ne se souvenait pas vraiment de la première rencontre avec Sashara mais ce dont il se souvenait, c'est qu'il l'avait vite appréciée.

C'est alors qu'elle changea de conversation pour en venir à ce que le soldat faisait avant de venir. Un léger sourire apparut sur le visage de l'homme. Il était touché de voir qu'elle se souciait de ce qu'il faisait.


"Pas exactement. Je supervisais l'entrainement que mon bras droit donnait. Cela fait également partie de mes responsabilités. Je dois m'assurer que la garde de Pharaon reçoit le meilleur entrainement qui soit. Ce qui fait qu'une fois par mois, je supervise."


Elle parla également du temps où Nemrod et le fils de Pharaon étaient en compétition. Cela semblait beaucoup amuser la Princesse. Alors que Nemrod le faisait pour une seule et bonne raison. Montrer que tout fils de Pharaon qu'il était, il n'était pas nécessairement le meilleur et que le monde n'était pas aussi rose que l'éducation d'un jeune Prince pouvait laisser l'entendre.

"Il est vrai que je me suis opposé à votre frère par le passé mais uniquement dans le but de lui faire passer un message ! J'espère qu'il l'a perçu et qu'il en a retiré des leçons."

Elle parla enfin de visiter les camps d'entrainement. Demande assez originale et peu habituelle pour une jeune femme. Mais par le passé, Ramsès avait appris à sa soeur les rudiments du combat pour pouvoir se défendre.

"Quand tous soupçons, vous concernant, seront écartés, je serais heureux de vous servir de guide."

L'invitation avait bel et bien été lançé. Il ne restait plus qu'à écarter les doutes concernant la Princesse. Chose que l'Intendant ferait assez rapidement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sashara
Princesse Royale
avatar

Nombre de messages : 823
Age : 37
Localisation : Le Palais
Date d'inscription : 21/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Charme Charistmatique
Pénalité : Ampathie exacerbée

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Mar 16 Mar - 22:11

Malgré l’interdiction qu’avait Ramsès de sortir du palais, elle doutait fort que son frère reste là s’en rien faire. Il allait faire presque comme d’habitude, car il ne pourrait plus aller chasser. De toute manière, elle était persuadée que Nemrod avait mis des hommes aux basques du jeune prince et que celui-ci ne pourrait rien faire sans que l’intendant en soit informé. Dans un sens ce n’était pas plus mal, elle n’aurait pas à s’inquiéter à longueur de journée pour son frère. Enfin, c’est ce qu’elle voulait se laisser croire. Car en son fort intérieur, elle savait qu’elle ferait le contraire.

L’espace d’une fraction de seconde, Sashara resta de marbre en entendant la demi-menace de Nemrod. Enfin, cela ressemblait plus à un avertissement. Elle serra les dents mais ne laissa rien paraitre. Elle fit un léger signe de tête pour montrer qu’elle avait parfaitement compris et reçu le message. Cette animosité qu’il existait entre les deux hommes ne cesserait donc jamais. Quoi que les choses fussent différentes. Nemrod autant que Ramsès devaient agir en fonction de leurs intérêts propres. Après avoir parlé pendant un petit moment, lui disant presque ce qu’il devait faire, elle fit une légère grimace en entendant la remarque du jeune homme. Elle avait été trop loin. Elle semblait l’avoir vexé. Elle perdit son sourire et fit une petite moue, puis se repris immédiatement.


"Pardonnez-moi, cher Intendant. Lorsqu’il s’agit de mon frère j’ai tendance à m’emporter. Je ne doute pas que vous sachiez faire votretravail et comme vous le dîtes mon père ne vous aurez pas choisi. Je ne voulais point vous vexer!"


Décidément, elle ne faisait que des gaffes vis-à-vis de lui. Il venait de la remettre à sa place, gentiment certes, mais il l’avait bel et bien fait. Elle ne préféra rien dire et ne fit qu’un léger signe de tête. Cela ne servait à rien d’en rajouter puisqu’elle n’aurait pas le dernier mot avec lui. Elle l’avait dérangé, un peu pour rien et elle comprenait qu’il soit irrité. Enfin, c’est de cette manière qu’elle l’interpréta. Elle ne le connaissait pas assez bien pour savoir que le jeune homme était franc et qu’il disait ce qu’il pensait. Cela ne la dérangeait pas. Elle préférait encore les gens qui avaient assez de courage pour dire ce qu’ils pensaient vraiment, que ceux qui parlaient continuellement dans son dos. Hélas, elle côtoyait plus souvent ceux de la deuxième catégorie.

Effectivement Sashara était désolée de l’avoir fait déranger pour rien. Elle se sentit alors d’autant plus gênée qu’il ne lui en voulait pas. Elle se racla la gorge et ajouta :


"Ce n’est pas parce que vous êtes au service de ma famille que je dois vous déranger pour rien. J’aurai du réfléchir avant de vous avoir fait appelé. Et c’est seulement maintenant que je même rends compte de la perte de temps que ma convocation engendre concernant votre travail etmême l’enquête. Pardonnez-moi …. "

Mais ce qu’il ajouta fit légèrement rougir la Princesse. Elle se sentit comme transportée. Il avait trouvé les mots qui lui allaient droit au cœur. Même si, elle pouvait penser qu’il disait cela parce qu’il en était obligé et non pas pour elle réellement. Elle baissa légèrement son regard. Elle se sentit d’autant plus mal à l’aise. La Princesse venait de perdre son assurance.
Déconfite, elle se voulait toujours digne et releva la tête. De ses prunelles vertes, elle le fixa et en profita pour changer de conversation. Il fallaitqu’elle donne le change. Elle était fille de Pharaon et ne devait pas laisserparaître ses émotions. Elle ne considérait pas cela comme un signe de faiblesse. C’est alors que s’en vraiment le vouloir, elle réussit à le faire sourire. Son cœur cogna davantage dans sa poitrine alors qu’il lui répondait.



"Je ne saurais dire simon frère a bien compris et reçu votre message. Mais je pense à le croire."

Elle savait que sa requête allait surprendre l’intendant mais il devait déjà savoir qu’elle avait appris l’art du combat avec son frère Ramsès. La Princesse imaginait même que Séthi le savait, même s’il faisait comme s’il ne le savait pas. Elle ne montra pas son impatience. Elle désirait déjà ne plus être soupçonnée. Elle s’imaginait en compagnie du jeune homme entrain de visiter les camps d’entrainement. Elle voulait pour une fois, être une femme des plus normal et ne plus être considérée comme la Princesse Royale.

"Cela serait merveilleux !"

Elle n’ajouta rien de plus.

"Merci de vous être déplacer, cher intendant. Je ne vais pas vous déranger davantage vous avez beaucoup à faire." dit-elle en lui adressant un léger sourire.



HJ : Nem j'ai rien rajouté de plus, désolée. Je pense que l'on peut passer à un autre post éventuellement ey arrêter celui la. Mais si tu veux que j'ajoute quelque chose, y a pas de soucis, je le ferais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemrod
Intendant de la Sécurité
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Surveillant-Educateur
Loisirs : Nombreux
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Le pouvoir des autres ne fonctionne plus en sa présence.
Pénalité : Fortes migraines

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Mar 20 Avr - 15:01

Nemrod avait fait bien plus que de confiner Ramsès dans ses quartiers. Il avait bel et bien posté des hommes à tous les endroits possibles que le Prince aurait pu prendre pour s'échapper. Mais il avait également démobilisé la garde du Prince avec l'accord de Pharaon. Ce qui fait qu'il n'y avait plus aucun garde travaillant pour Ramsès dans son entourage. Le moindre grain de poussière passait d'abord par un homme travaillant dans les services de l'Intendant.

La Princesse semblait ennuyée de voir qu'elle avait pu choquer Nemrod en lui disant ce qu'il devait faire pour mener l'enquête. Si de l'avoir entendu décrire les étapes pour mener à bien une enquête l'avait énervé, le fait d'entendre des excuses de la part de Sashara fit baisser cette sourde colère. Pour toute réponse, il lui fit un signe de tête en guise de remerciement qui signifiait qu'il acceptait les excuses. Bien sûr, il aurait pu dire que ce n'était rien, qu'il comprenait qu'elle s'en faisait pour son frère et ce genre d'absurdité qu'un courtisan aurait pu dire pour que la Princesse ne s'étouffe pas de remords. Oui mais Nemrod n'était pas un courtisan ! Peu lui importait qu'une personne se sente mal à l'aise en ayant cru bien faire de donner la marche à suivre. L'important, c'était que la personne en face de lui comprenne bien que ce n'était pas un amateur et qu'il ne se laisserait pas facilement faire.

Ce qui avait convaincu Nemrod de ne pas répondre, c'était une petite douleur naissante à la tête. Il savait ce que ça voulait dire et il se devait d'être le plus direct possible afin que l'entretient se termine et qu'il puisse partir dans ses quartiers.

Sashara en vint à répondre aux dires de l'Intendant quand ce dernier avoua qu'il étai aux ordres de la Famille Royale. Elle répondit que c'était effectivement le cas mais qu'elle ne devait pas pour autant en profiter pour le déranger à tout va.


"Premièrement Princesse, je ne suis pas seul dans cette enquête. J'ai une centaine de personnes sous mes ordres. Ils peuvent bien se débrouiller sans moi durant quelques heures. Mes sous officiers sont des hommes efficaces eux aussi.

Deuxièmement, votre servante est arrivée alors que l'entrainement se terminait... elle ne m'a donc nullement dérangée dans mon travail.

Troisièmement, je ne comptais pas remonter au front aussi vite après avoir supervisé le travail de mon lieutenant. J'ai beau être connu pour abattre un certain travail assez rapidement, je n'en suis pas moins homme et j'ai parfois besoin de repos.

Vous n'avez donc pas à vous en faire Majesté !"


Son ton était le même que d'habitude, seul le débit avait changé et Nemrod se contenait pour ne pas exprimer la moindre douleur. Cela cognait de plus en plus et il avait du mal à garder le fil de la conversation.

La Princesse semblait réjouie par l'annonce que l'Intendant avait faite. Ainsi, il savait maintenant qu'elle attendrait avec impatience le jour où les services de Nemrod viendraient la chercher pour l'interroger et que l'on l'a classe dans les personnes qui ne sont plus soupçonnées. Devant une joie aussi manifeste, l'Intendant sourit.

Elle prit congé de lui en le remerciant de sa venue. Sur ces mots, il l'a salua, avanca de quelques pas, se retourna pour dire :


"Une dernière chose, cette conversation en tête à tête était tout à fait
agréable malgré ce que vous pouvez en penser. Je peux, directement,
repartir travailler. Votre compagnie a été des plus reposantes."


Il fit un petit sourire et s'engagea dans l'embrasure de la porte pour sortir quand, n'en pouvant plus, il fit un petit cri de douleur et se mit à genoux en se tenant la tête... L'Intendant paraissant si robuste était si vulnérable en cet instant. Tout cela à cause de maux de têtes arrivant sans prévenir...

Ses tempes cognaient, il n'arrivait plus à penser correctement. La seule chose sur laquelle il arrivait à se fixer était cette douleur. Nemrod fermait les yeux et répétait d'une voix faible :

"Il faut appeler Kaïna... Il faut appeler ma mère..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sashara
Princesse Royale
avatar

Nombre de messages : 823
Age : 37
Localisation : Le Palais
Date d'inscription : 21/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Charme Charistmatique
Pénalité : Ampathie exacerbée

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Ven 23 Avr - 14:44

Sashara appréciait la manière dont Nemrod réagissait. Il était franc. Il n’était pas du genre à faire des ronds de jambes à tout bout de champ, pour qu’elle accepte ses faveurs. Cela lui changeait des gens qu’elle fréquentait au quotidien. Sashara ne doutait pas que Nemrod était un professionnel. Qu’il était droit et arrivait toujours à ses fins. C’est ce qui inquiétait le plus la Princesse. S’il avait ordre de trouver des preuves contre son frère, il les trouverait. Mais étrangement, elle avait confiance en lui et savait qu’il ferait au mieux. Etait-ce parce que depuis petite, elle aimait déjà sa ténacité à battre son frère Ramsès. Etrangement Sashara ressentit une petite douleur à la tête. Elle n’y prêta pas trop attention. Elle devait surement avoir un début de migraine. Une bonne nuit de repos lui ferait. Elle n’avait pas encore pris conscience que cette douleur lui venait de Nemrod. De cette empathie qu’elle éprouvait envers les autres.

Sashara eut droit à une leçon de morale de la part de L’intendant, tout ça parce qu’elle s’en voulait de l’avoir déranger pour rien du tout. Elle l’écouta alors attentivement sans broncher. Mais les dernières phrases qu’il prononça eu pour effet de faire apparaitre un petit sourire sur ses lèvres. Elle souvenait parfaitement avoir entendu parler son père concernant la quantité de travail que Nemrod abattait. C’est ce qu’il appréciait en plus de sa loyauté et sa droiture. Avec Nemrod, il n’y avait jamais de demi-mesure.


- « Eh bien, je m’en vois rassurée de ne vous avoir point dérangé. » dit-elle avec un léger sourire qui s’estompa rapidement


Une légère grimace apparue sur le visage de la princesse. Une douleur aigue et sourde s’insinuait rapidement dans sa tête. Elle n’avait pas l’habitude de ressentir ses maux si puissants. Généralement, elle avait mal, c’était tout. Là, il fallait avouer qu’elle avait du mal à rester concentrer sur la conversation. Mais elle devait faire face par respect envers son interlocuteur.

A ce moment, malgré la joie qu’elle avait éprouvé à l’annonce de la prochaine entrevue, elle avait hâte qu’il s’en aille. Le mal de tête qui s’était déclenchée lui faisait atrocement souffrir. Les dernières paroles de Nemrod la réjouirent. Elle était heureuse qu’il eu apprécié leur conversation et l’espace d’une fraction de seconde, elle en oublia la douleur. Mais étrangement, elle eut l’impression qu’il lui mentait. Etait-ce parce qu’elle n’arrivait plus à gérer la douleur. Certainement ! Du coup, elle n’y prêta plus attention.

Elle lui rendit son sourire, en lui faisant un petit signe de tête pour le saluer. L’intendant passa alors la porte mais ne la referma pas. Bizarrement, elle se sentit beaucoup mieux. Son mal de tête avait disparu, comme si cela n’avait jamais existé. Elle regarda la porte et en une fraction de seconde, elle comprit qu’elle avait ressentit ce que Nemrod essayait de lui cacher pendant leur entretien. Avant même que Nemrod ne cri, Sashara appela sa suivante :

- « Neitis !! »

La belle apparut aussitôt. La princesse n’eut pas le temps de dire mot que Nemrod cria. Neitis se précipita vers la porte des appartements de sa maîtresse. Sashara hésita une fraction de seconde. Non pas, qu’elle ne désirait point rejoindre l’homme pour lequel son cœur battait mais plus à cause de la douleur. Elle ne lui serait d’aucun secours si elle aussi éprouvait la même. Elle adressa une petite prière à la Déesse Isis et se rendit au chevet de Nemrod.


Elle passa alors la porte en se préparant au pire. Elle reçut une gifle de plein fouet. Une resta telle une statue plantée devant l’embrasure. Neitis allait lui parler lorsqu’elle remarqua son expression.


- « Majesté, il faut …. Quelque chose ne va pas ?? »


Mais elle comprit aussitôt. Neitis s’adressa alors au garde en faction et lui ordonna de mener l’intendant dans les appartements de la Princesse. Celui-ci obéit et sous les directives de la servante, il allongea le jeune homme sur la couche de la belle.


A peine, Nemrod fut-il hors de porter de la Princesse qu’elle retrouva ses esprits. Neitis revint à cet instant en compagnie du garde. La Princesse regarda le jeune homme.


- « Veuillez, allez chercher le médecin chef de la famille royale et le bras droit commandant la Garde Medjai, Kaina
. »


Celui-ci s’inclina avec respect et partit au plus vite. C’est seulement à cet instant précis, qu’elle osa regarda Neitis dans les yeux.


- « C’est horrible, la douleur qu’il peut éprouver. On peut essayer de ce concentrer au maximum cela n’y fait rien du tout. Neitis, veuillez- aller me chercher un peu d’eau fraiche pour l’Intendant. »

- « Majesté vous ne devriez pas y retourner. Vous ne lui serez d’aucun secours. »


Mais têtue comme elle était, Neitis n’insista pas. Sashara en ferait de toute manière qu’à sa tête. La suivante s’éclipsa, laissant la princesse en compagnie de Nemrod.

Sashara inspira profondément et pénétra dans ses appartements. Malgré la gêne que cela lui occasionnait, elle avança. Avec peine, mais elle avança tout de même. Elle s’approcha du jeune homme qui se tordait de douleur. Elle lui posa une main sur son front et dit :


- « Intendant … Nemrod… allons courage, cela va passer. Je suis là. Je ne vous laisserez pas tant que …………… »



Elle n’eut pas le loisir de terminer sa phrase qu’une pointe aigue lui parcouru tout le corps. Mais comment pouvait-il supporter cela. C’était atroce !! Elle avait envie de se fracasser la tête contre un meuble. C’est à ce moment précis que Neitis revint. Sashara qui avait du mal à supporter la lumière qui régnait dans la pièce, fit signe à sa suivante de tirer les tentures. Elle se sentit légèrement mieux. Etait-ce elle ou alors Nemrod ?? Elle n’arrivait plus à faire la distinction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemrod
Intendant de la Sécurité
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Surveillant-Educateur
Loisirs : Nombreux
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Le pouvoir des autres ne fonctionne plus en sa présence.
Pénalité : Fortes migraines

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Dim 25 Avr - 12:50

Nemrod était toujours en train de se tenir la tête comme si ce geste vain pouvait amoindrir le douleur. Il n'en était rien ! Il n'y avait pas beaucoup de façons de ralentir ses maux de tête ! Il lui fallait une pièce très sombre et l'administration d'un médicament. Il entendait qu'il y avait du mouvement près de lui mais était trop occupé pour y faire attention. Des paroles s'échangeaient également mais l'Intendant n'y préta aucune attention. Tout ce qu'il attendait, c'est que son bras droit arrive ainsi que sa mère... Nul doute que cette dernière serait plus compliquée à trouver !

Après quelques instants, Nemrod se senti soulevé. C'était le garde qui obéissait aux ordres et qui amenait le "blessé" dans la chambre de la Princesse. Il fut allongé sur le lit de Sashara. Nemrod ne se tenait plus la tête mais luttait pour ne pas trop montrer les signes de la douleur. Cela ne l'empêchait pas de grimacer et de transpirer fortement. Il y avait deux femmes qui discutaient mais ce n'était ni sa mère ni son amie. Il reconnaissait à peine la voix de la Princesse et l'autre personne, il n'arrivait pas à se concentrer. De plus, la lumière de la pièce lui arrivait en plein visage ce qui accentuait les symptômes.

Qu'il détestait être ainsi démuni ! Lui l'Intendant d'Egypte ! Il sentit une présence près de lui qui lui parlait, c'était Sashara. Elle semblait également très mal et il ne pouvait rien faire pour la soulager. Alors que ça se calmait légèrement, une violente douleur apparut d'un coup ayant pour réaction un cri de la part du soldat et directement, il mit ses mains à sa tête en gesticulant dans tous les sens. Un spectacle assez minable en somme. Puis, la lumière dans la pièce s'assombrit et la douleur diminua...

A ce moment précis, Kaïna arriva escortée de trois medjais. Ce que l'on pouvait noter, c'est qu'à peu de chose près, elle avait la même taille que ses hommes. Il y avait quelques centimètres de différences seulement. Un fait assez inhabituel chez les femmes... Son visage affichait clairement le fait qu'elle se tracassait pour son supérieur mais néanmoins ami.

Rapidement, elle vit que la pièce était assombrit. Elle savait que ce n'était pas encore satisfaisant mais qu'en principe, Nemrod saurait parler sans trop hacher ses mots.

Elle s'inclina respectueusement devant la Princesse pour la saluer et se dirigea vers l'Intendant.


"Nemrod, ça va un peu mieux ?"

Tout en disant cela, la jolie grecque prit la main de son supérieur dans la sienne. Elle se retourna et dit :

"Je ne sais pas comment vous y avez pensé Princesse mais c'est ce qu'il fallait faire. La douleur n'est pas partie mais il est soulagé d'une grande partie."

Elle désignait de la tête les tentures et complimentait Sashara pour cette initiative. Elle ne se moquait nullement, parfois il y avait des choses toutes bêtes que l'on ignorait et qui avaient pourtant un effet bénéfique sur les événements.

"Kaïna, où est ma mère ?"

"Je la fais chercher. Son emploi du temps changeant tous les jours, il est difficile de savoir dans quelle demeure de Thèbes elle se trouve."

Sa voix était très douce et l'on pouvait sentir l'amitié qui liait les deux personnes. La grecque se retourna et regardant le medjai qui portait une petite mallette, elle lui dit :

"Viens ici ! Ouvre la et donne moi le petit coffre."


La voix avait changé du tout au tout ! Ce n'était plus la femme qui tentait de réconforter son supérieur mais celle qui avait l'habitude de donner des ordres et de se faire obéir ! D'ailleurs, le soldat exécuta l'ordre directement. Là, elle ouvrit le petit coffre et sorti une petite fiole contenant un médicament. Elle l'ouvrit et en soulevant doucement la tête de Nemrod, lui donna le contenu.

Elle se tourna vers la Princesse et dit :


"Ca va aller mieux maintenant même si la douleur ne va pas partir directement. Ce n'est qu'un calmant que sa mère a préparé. Je vais vous laisser une fiole au cas où cela se reproduirait en votre présence."

Regardant Nemrod qui semblait avoir retrouvé une respiration normale, l'attention du Commandant en second revint sur la Princesse :

"Avec votre permission Majesté, nous allons nous retirer et ramener l'Intendant dans la pièce de convalescence. C'est une pièce où l'obscurité est beaucoup plus importante qu'ici."

Alors qu'elle disait cela, Aména entra en trombe dans la pièce sans prendre le temps de saluer qui que ce soit. Elle vit que Kaïna était présente et se dirigea vers elle en disant :

"J'ai reçu ton messager. J'ai fait aussi vite que possible. Est-ce que la crise était grave ?"

"Non ne t'inquiète pas Aména. Je lui ai déjà administré le remède que tu as fait. Et je me suis permis d'en donner une fiole à la Princesse Sashara. Ainsi, elle pourra dispenser les soins au plus vite le temps que l'on arrive pour emmener ton fils."

C'est là que la mère de Nemrod se rendit compte de son manque de courtoisie et s'inclina le plus bas possible en s'excusant de son impolitesse :

"Pardonnez Majesté, je n'avais pas fait attention que vous étiez là. Ce comportement est indigne de ma fonction et de moi-même. Ca n'arrivera plus, je vous le promets !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sashara
Princesse Royale
avatar

Nombre de messages : 823
Age : 37
Localisation : Le Palais
Date d'inscription : 21/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Charme Charistmatique
Pénalité : Ampathie exacerbée

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Lun 26 Avr - 14:39

Allongé sur son lit, Sashara sentait les efforts de l’Intendant pour ne pas montrer la douleur. Elle sourit intérieurement. Il était fort et ne semblait pas apprécier qu’on le croie amoindri par une chose qui aurait pu être banal pour n’importe qui. Un mal de tête ce n’était pas grand-chose. Mais hélas, Sashara avait presque l’impression d’être à l’intérieur du corps de l’Intendant, dans sa tête. Heureusement pour elle, qu’elle n’avait pas la possibilité de lire les pensées. Cela aurait été pire.

Sashara appliqua un linge humide sur le front de Nemrod pour essuyer la transpiration et le rafraichir par la même occasion. La Princesse avait du mal à garder son sérieux, mais elle faisait de son mieux. Heureusement, qu’elle n’éprouvait pas les sentiments des gens à leur paroxysme, sinon, elle aurait déjà été morte sur place. Enfin, c’était une façon de voir les choses. Pouvait-on mourir par une chose pareille ? Elle n’en savait rien et ne préféra pas chercher à le savoir.

Le pauvre Intendant ! Il ne pouvait pas savoir que le mal qui rongeait la belle provenait uniquement de lui. Qu’il était responsable, involontairement, de son état. Elle ne lui en voulait nullement. C’était le lot, que les dieux avaient accordé à la Princesse. Enfin, si on pouvait appeler cela une bénédiction. Car par fois, comme aujourd’hui, elle vivait un calvaire. Elle grimaça fortement lorsque l’Intendant cria. Neitis, proche d’elle, la serra dans ses bras pour l’aider à surmonter l’épreuve. Elle l’a remercia en son fort intérieur. Sa servante était toujours là pour la soutenir. Comme si Sashara avait comprit que la lumière le gênait. Elle avait ordonné à son amie de tirer les rideaux. Elle se sentit légèrement mieux, mais ce n’était pas suffisant.

Sashara vit le bras droit de l’Intendant arriver dans ses appartements. Neitis, la reconnue tout de suite. C’était la jeune femme qu’elle avait aperçu en compagnie de Nemrod lorsqu’elle lui avait délivré le message. La princesse l’observa attentivement, du moins, elle essaya. Mais c’était peine perdue. De nouvelles émotions venaient de la submerger. L’inquiétude de Kaina vint se rajouter par-dessus les douleurs de Nemrod. Sashara inspira
profondément pour maîtriser au mieux cet accroissement de sensations. Devant le respect que lui afficha Kaina, Sashara lui adressa un signe de tête. C’était tout ce qu’elle pouvait faire pour le moment. Mais l’attention du bras droit se reporta au plus vite sur Nemrod.


A l’écart, Sashara observa la scène. Cette manière de lui prendre la main. Elle avait le sentiment qu’ils étaient proche mais éloigné à la fois ; de bon amis ou d’anciens amants. Ce qui fit naître une pointe de jalousie dans le cœur de la Princesse. Elle secoua la tête pour chasser cette idée absurde. Du moins, ce n’était pas le moment de penser à cela. Elle avait déjà du mal à gérer les sentiments des autres. C’est alors que la jeune femme lui adressa la parole. Sashara lui sourit. Dans un sens, c’était plutôt bien de ressentir les émotions des gens. Cela lui permettait d’être efficace. Elle savait bien que la douleur était toujours présente. Cependant elle arrivait à réfléchir un peu mieux. Mais elle s’abstint de tout commentaire. Elle n’esquissa qu’un petit sourire.

Sashara sentait Neitis tourner autour d’elle. Elle s’inquiétait pour sa maîtresse. Celle-ci était de plus en plus pâle. La servante essaya de la faire assoir, mais sans succès. Sashara désirait rester près de Nemrod, même si elle était toute fois mise à l’écart. Cela l’importait peu. La douceur dans la voix de Kaina lui fit l’effet d’un poignard dans le cœur. Elle ressentit que Nemrod se sentait plus rassuré, un peu mieux. La main de Sashara trembla alors. Neitis s’en empara et la serra fortement pour lui donner du courage. Comment la Princesse pouvait-elle savoir qu’elle faisait fausse route. Elle regarda sa suivante et lui fit un léger signe de tête pour la remercier et lui signifier que cela allait. De toute manière, elle n’avait plus trop le choix.


Kaina administra un médicament à Nemrod. Sashara se demanda ce que cela pouvait bien être. Il semblait donc que cela lui arrivait souvent. Et pourtant son frère ne lui en avait jamais parlé. Etait-il au courant. Nemrod devait certainement s’arranger pour se retrouver à l’écart. Cela ne l’étonnait pas en faite. Kaina lui adressa alors la parole. Neitis s’empara alors du calmant et laissa quand même le soin à la Princesse de répondre.

- « L’essentiel c’est qu’il aille mieux. Je prendrai soin de cette fiole, ne vous inquiétez pas. En espérant que les dieux soient cléments avec l’Intendant et que cela ne lui arrive plus jamais. »

Le calmant commençait à faire effet. Sashara se sentait un peu mieux, même un peu groogy à vrai dire. Elle observa Nemrod et esquissa un petit sourire.

- « Faites ce que vous avez à faire. Je comprends parfaitement que mes appartements ne soient pas adaptés à son cas. »

La porte de ses appartements s’ouvrirent à la voler. L’émotion, l’inquiétude d’Aména prit la Princesse de plein fouet. Celle-ci ne put contrôler cet afflue imprévu. Personne ne remarqua rien, hors mis Neitis qui n’avait cessé de garder un œil sur elle. La servante se précipita vers Sashara et la soutint pour qu’elle ne tombe pas la renverse. La pâleur extrême de la Princesse montrait son état. Neitis, l’obligea cette fois-ci à prendre place dans un fauteuil. Elle lui sourit doucement et la remercia.

- « Majesté, il est vraiment temps que tout le monde s’en aille. Ce n’est pas bon pour vous. Vous n’auriez jamais du ordonné que l’on fasse venir L’intendant dans vos appartements. »

- « Neitis …… Cela suffit… »

Sashara ne suivit nullement la conversation qui se déroula entre Kaina et Aména. Elle était ailleurs. Elle essayait de prier la Déesse Isis de lui venir en aide. Cependant, elle remarqua que la mère de Nemrod s’inclina. Aussitôt Sashara se redressa tant bien que mal. Alors que Neitis derrière son dos, lui faisait les gros yeux, car elle n’était pas contente que la Princesse pense plus aux autres qu’à elle. D’une voix à peine audible, Sashara lui répondit.

- « Vous n’avez nullement besoin de vous excuser. Je comprends votre inquiétude envers votre fils. Je dois avouer que je suis restée assez surprise au premier. Je ne m’y attendais nullement. Pourtant ….. ( j’aurai du le savoir et l’obliger à partir au plus vite, mais je voulais le garder pour moi …. Pensa-t-elle) C’est aussi de ma faute. Je n’aurais pas du le retarder aussi longtemps. Je pense qu’il aurait eu le temps d’éviter le pire. »

Elle avait dit cela d’une traite, sans reprendre son souffle. Un peu de couleur commençait à revenir sur ses joues, mais l’inquiétude d’Aména était toujours présente. Elle semblait frustrer de ne pas réussir à soigner son fils, alors qu’elle était un des meilleurs médecins du royaume. Ce qui n’aidait nullement Sashara à contrôler son empathie. Neitis, lui mit à cet instant un verre d’eau d’office dans ses mains. La Princesse la regarda et soupira, tout en buvant une petite gorgée. Elle reporta alors son attention à Aména.

- « Si je puis me permettre qu’à exactement votre fils ? Il semblerait que cela ne soit pas la première fois ? Hors mis la lumière et le remède que vous lui avez administré, y-t-il autre chose à faire, si cela se reproduisait ? »

S’en vraiment s’en rendre compte, Sashara montra l’inquiétude qu’elle avait tout de même éprouvée à ce moment là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemrod
Intendant de la Sécurité
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Surveillant-Educateur
Loisirs : Nombreux
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Le pouvoir des autres ne fonctionne plus en sa présence.
Pénalité : Fortes migraines

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Mar 27 Avr - 0:35

C'était un fait, la Princesse Sashara avait été légèrement mise à l'écart quand Kaïna était arrivée. Non pas que le bras droit de l'Intendant ne voulait pas que la fille de Pharaon soit dans le cercle, simplement, elle était trop préoccupée par le sort de son supérieur que pour faire attention à l'étiquette et au protocole. Ce n'était d'ailleurs pas la première fois que ces crises arrivaient et à chaque fois, la jolie grecque était inquiète.

Du fait de se pencher sur Nemrod pour lui administrer le médicament, du fait de s'inquiéter pour lui, elle n'avait pas vu que la Princesse semblait contrariée. Elle ne savait sans doute pas pour eux. Kaïna et Nemrod avaient vécu une idylle de quelques mois qui s'était arrêté d'un commun accord mais sans réelle explication. C'était mieux pour leur carrière respective ! Même si à l'heure d'aujourd'hui, ils n'étaient plus ensemble, une grande complicité les liaient toujours. Kaïna était la confidente de l'ancien Général. Il n'y avait qu'Aména qui pouvait connaître son fils mieux que Kaïna.

Le Commandant en second avait énormément de respect pour cette jeune fille qu'était la Princesse. Elle était douce, compréhensive et d'une grande beauté. Malgré le ton qui se voulait le plus neutre possible, Kaïna pouvait sentir que la Princesse s'inquiétait. Non pas comme une femme envers son mari mais comme une amie pouvait le faire. Nul doute que si l'emploi du temps de l'Intendant et celui de la Princesse étaient moins chargés, ils passeraient du temps ensemble à bavarder. Nemrod n'en parlait pas mais ses regards ne trompaient pas. Et ce n'était certainement pas à Kaïna qu'il allait savoir mentir à ce sujet...

Après qu'Aména ait vérifié que l'état de son fils était stable, elle alla parler avec la Princesse. Cette dernière semblait intéressée par les symptômes de la maladie et posait des questions. Elle s'excusait même d'avoir retenu l'Intendant...


"Vous n'y êtes pour rien Princesse. Les symptômes seraient apparut de toutes façons. C'était inévitable malheureusement."

Ne sachant pas que Sashara pouvait ressentir les sentiments des autres, Aména se sentait impuissante à chaque nouvelle crise de ce handicap. Elle avait beau être un Médecin réputé, elle n'arrivait à rien et ce n'était pas faute de chercher !

"Ce sont des maux de têtes chroniques qui arrivent pour une raison que nous n'avons pas encore découverte. Mis à part ce calmant, Nemrod a besoin de se retrouver dans une pièce plongée dans le noir absolu et ce, parfois, pendant plusieurs heures."

Elle regardait son fils et tout en le regardant, Aména continua de parler :

"Vous avez raison Majesté, ce n'est pas la première fois et je vous avoue que je me sens impuissante devant cette manifestation ! Nemrod est un garçon si fort mais quand ses crises arrivent, il est si démuni, si paniqué. Ca me fait vraiment de la peine de le voir dans cet état."

Devant le désarroi de la jeune femme, Kaïna s'approcha d'elle et lui prit affectueusement le bras. Il y avait tellement de force dans le regard de la medjai et tellement d'optimisme aussi. Elle était certaine qu'un jour, Aména trouverait la solution.

"Je suis désolée Princesse, Aména mais il va falloir que j'emmène Nemrod en salle d'isolation."

Elle se tourna et fit signe à ses hommes de le prendre. Une fois que l'Intendant était correctement porté, elle leur dit :

"Je vous rappelle que vous êtes tenu au secret ! Si j'apprends qu'il y en a un qui a parlé de l'état de l'Intendant, je serais prête à faire un marché avec Anubis lui-même pour venir vous tourmenter même au Royaume des Morts !"

Ce n'était, assurément, pas des paroles en l'air et le ton avait été glaçial quand Kaïna s'était adressée aux medjais. Elle ne plaisantait pas avec l'état de son supérieur. Ca devait rester un secret absolu ! Même Pharaon n'était pas au courant. Bien que la Princesse soit maintenant dans la confidence, la medjai savait qu'elle n'avait pas besoin de lui demander de garder le secret, elle appréciait assez Nemrod pour se taire.

La grecque se tourna vers les deux femmes, s'inclina et partit par un passage secret non loin de la porte de la chambre de la Princesse. Aména resta encore un petit moment. Elle avait remarquée que Sashara avait été bien palotte même si elle récupérait des couleurs.

"Votre Altesse, vous n'aviez pas l'air de vous sentir bien. Voulez-vous me dire si vous souffrez ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sashara
Princesse Royale
avatar

Nombre de messages : 823
Age : 37
Localisation : Le Palais
Date d'inscription : 21/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Charme Charistmatique
Pénalité : Ampathie exacerbée

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Mar 27 Avr - 21:29

Alors qu'Aména soignait son fils, la Princesse resta à l' écart, observant tranquillement la scène. Elle ne voulait nullement déranger et voulait que Nemrod guérisse vide. Comment pouvait-elle savoir que le médecin n'arrivait pas guérir totalement son fils. C'est alors que la mère de l'intendant s'approcha d'elle. Du coup, Sashara en profita pour la questions concernant les symptômes de Nemrod. La nature curieuse de la Princesse avait pris le dessus même si, elle s'inquiétait en son fort intérieur pour le jeune homme, qu'elle appréciait tant. Mais s'en voulait à la fois de l'avoir retarder. Ils auraient pu éviter le pire. Enfin, c'est ce qu'elle pensait. Aména se voulut rassurante envers la Princesse. Elle n'était donc pour rien en ce qui était arrivé. Les mots de la femme interpellèrent la jeune demoiselle.

- « Insinuez-vous que l'intendant est souvent malade ? Enfin, je veux plutôt dire que cela lui arrive fréquemment ? N'existe-t-il donc pas de remède contre ces maux ? »

Mais en réalité Sashara connaissait déjà la réponse à ses questions, du moins en partie. La frustration, l'impuissance que dégageait le coeur de son interlocutrice résonnait dans l'esprit de la Princesse. Cependant, elle se devait de faire la conversation. C'était inévitable. Elle se devait d'être polie, aimable, charmante. Enfin, tout ce qu'elle essayait d'incarner. Elle écouta avec attention les explications du médecin. Sashara comprenait un peu mieux. Mais se retrouvait dans l'incapacité de réconforter cette mère. Que pouvait-elle lui dire ? A part qu'elle finirait par trouver la raison de son mal. C'était comme elle ! Pourquoi ressentait-elle donc tout ce que les gens pouvaient éprouver ? Heureusement que la plus part du temps, elle arrivait à gérer cet afflue d'émotions. Enfin, sauf aujourd'hui !


- « Vous finirez par trouver, j'en suis sûre ! Mais il est vrai que cela ne doit pas être facile pour votre fils de gérer ce genre de chose. Mais le fait de retarder son isolement dans le noir complet n'augmente-t-il pas ses douleurs ? »

C'était si simple dans l'esprit de la Princesse. Si elle avait compris plutôt d'où venait son mal de tête, Nemrod aurait pu se reposer plus rapidement. Il avait feint ne rien sentir. Elle en était persuadée maintenant. La prochaine fois, elle lui en dirait de toute les couleurs. Quoi que ! Après tout, il venait de souffrir le martyre. Cela suffisait amplement. Sashara hocha seulement de la tête face au désarroi de la mère. Elle voulait le bien être de son fils, mais n'arrivait pas à lui donner. En tout cas, Sashara était du même avis. Nemrod était un homme fort, beau, intelligent et très malin. Enfin, tout ce qui plaisait à la belle. Sashara se tourna alors vers Kaina et lui dit :


- « Je vous en pris, faite ce que vous avez à faire. L'intendant a beaucoup de travail qui l'attend et je ne pense pas que mon père appréciera se désagrément. Surtout qu'il en va de la vie de mon frère. Mais ne vous inquiétez pas pour Nemrod, je saurai faire patienter Séthi, le temps qu'il faudra. Le plus important est la santé et le bien être du jeune homme. »


Sashara écouta l'avertissement de Kaina envers ses hommes et se dit que c'est une femme intransigeante. Elle comprenait maintenant pourquoi Nemrod l'appréciait autant. Elle ne prit nullement la menace pour elle. Sashara venait juste d'en parler. Décidément tout le monde connaissait ce passage secret. Elle ne pouvait donc jamais s'éclipser sans qu'on le sache. Quoi qu'après tout, elle faisait partie de la garde de la Famille Impériale. Mais avant qu'ils ne disparaissent loin de ses appartements, Sashara s'approcha de l'intendant et lui murmura quelques mots, seulement audible de lui.


- « Rétablissez-vous rapidement Nemrod, nous avons une entrevue qui nous attend et une petite ballade des camps d'entraînement. Mais la prochaine fois que vous aurez mal à la tête et que vous vous obstinez à rester, je vous ferez sortir par la peau des fesses. C'est une chose que vous ne pourrez pas me cacher, car je le saurai. Rétablissez-vous bien, très cher. »

Sashara pensait qu'Aména n'allait pas tarder à y aller. Mais ce ne fut pas le cas. Au contraire, celle-ci avait remarqué la pâleur de la princesse. La question qui suivit la laissa sans voix pendant une fraction de seconde. Instinctivement Sashara baissa légèrement les yeux pour se donner une contenance et réfléchir rapidement à ce qu'elle allait répondre. Elle entra perçue à ce moment précis sa servante. Neitis, sortir alors des appartements de sa maîtresse, laissant les deux jeunes femmes seules. Un peu d'intimité n'était pas de refus pour Sashara, même si son amie connaissait la raison de son malaise.


- « Vous avez raison, je ne me sentais pas vraiment bien. » dit-elle avec un léger sourire. « Mais rassurez-vous, cela va beaucoup mieux maintenant. Mon mal s'est envolé. Enfin, du moins en partit »


Elle se dirigea vers une petite table et remplit deux verres d'un nectar que la Princesse adorait temps. Devait-elle tout lui dire ou bien garder tout pour elle ? Sashara était un peu embêtée. Car a vrai dire, hors mis sa famille, son médecin personnel, et son amie Neitis, personne ne connaissait l'existence des maux qui perturbaient sans cesse la jeune femme. Elle revint vers son hôte et lui tendit le verre.

- « Un peu de ce succulent breuvage vous fera le plus grand bien et par la même occasion à moi aussi. »

La Princesse sous-entendait des choses s'en vraiment être explicite. Cela pouvait être déroutant. Qui pouvait la comprendre ? Peut-être en réalité cette femme qui ne cessait de se battre pour son fils. Dans un sens, Nemrod et Sashara avaient le même genre de maux.

- « Je dis cela, car croyez moi, mais votre inquiétude pour votre fils me rend malade. Enfin, beaucoup mois que tout à l'heure. Comment vous expliquer ?? Je ne pense pas que cela soit une bénédiction, ou un don quelconque des yeux. Enfin, les prêtres diraient certainement autre chose s'ils savaient. Mais en réalité, je vis plutôt un calvaire. Imaginez ressentir sans cesse ce que les autres éprouvent, ressentent. C'est dur à supporter, à contrôler. Le pire c'est quand vous rajouter par dessus vos propres émotions. En faite, l'isolement total est un excellent remède pour moi. J'aurai du devenir Prêtresse et consacrer ma vie au culte. De la sorte, je ne souffrirai plus ... »

Elle regarda Aména puis pouffa légèrement.

- « Veuillez me pardonner, mais je crois que ne je suis pas très claire. Pour faire bref, j'ai ressenti le début des maux de tête de votre fils, mais je n'ai pas su les interpréter assez rapidement pour lui venir en aide. De plus, plus la douleur est grande, plus je deviens malade. Alors imaginer, ressentir en une fraction de seconde, la douleur de Nemrod, l'inquiétude de Kaina et de vous même, cela fait beaucoup à gérer. Disons que je suis assez empathique ! Alors croyez moi, Docteur Aména, je pense que vous ne possédez pas de remède concernant cette maladie. Je serai en paix seulement lorsque mon KA sera libérer du monde des vivants. »

Sashara n'ajouta rien de plus. Elle avait tout dis. C'était bien la première fois qu'elle se confiait aussi aisément à une étrangère. Était-ce par qu'elle était la mère de Nemrod. Peut-être !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemrod
Intendant de la Sécurité
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Surveillant-Educateur
Loisirs : Nombreux
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Le pouvoir des autres ne fonctionne plus en sa présence.
Pénalité : Fortes migraines

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Ven 30 Avr - 19:55

"Oui, cela lui arrive de temps en temps ! Et pour l'instant, je n'ai encore trouvé aucun remède pouvant arrêter les crises pour de bon !"

L'attitude d'Aména était clairement inhabituelle chez cette femme vigoureuse. Elle ne cédait jamais devant l'adversité et aimait les défis que la médecine lui offrait. Là, cela semblait un défi impossible à gagner. Depuis qu'il était tout petit, Aména luttait sans cesse pour trouver ce qui pouvait améliorer l'état de son fils.

La Princesse posa une question concernant le temps d'attente entre le début de la crise et l'isolement. Elle voulait savoir si le fait de l'isoler rapidement évitait d'avoir une trop grande douleur. Un petit sourire se dessina, malgré elle, sur le visage d'Aména. C'était plus un sourire d'impuissance que de contentement. Elle répondit :


"Sans doute ! Mais il est impossible de savoir quand Nemrod commence à avoir ses crises. Il résiste tellement contre les symptômes que quand il ne peut plus lutter, il tombe en se tenant la tête et c'est seulement là que l'on voit qu'il faut l'isoler."

Elle fit une petite moue de colère étrangement et continua :

"Combien de fois je lui ai dis de me dire directement quand la crise commence pour prendre son médicament et d'aller s'isoler lui-même ! Mais Môssieur est tellement buté qu'il résiste jusqu'à la limite de tomber inconscient !"

On voyait bien qu'Aména en avait marre que son fils tente de paraître toujours fort aux yeux des autres. Il ne voulait pas montrer le moindre signe de faiblesse. Même devant sa famille !!!

"Enfin, qu'est-ce que vous voulez... Il est comme ça et on ne le changera pas... malheureusement."

Alors que Nemrod partait, Sashara lui avait glissé quelques paroles que lui seul avait entendu. Il y avait de l'espoir mais également une menace dans ses paroles. Cela fit sourire l'Intendant ! Durant tout le trajet jusqu'à son isoloir, il pensa à ce que Sashara avait dit avant qu'il ne parte. Il fallait qu'il fasse vite s'il voulait que cette balade se fasse... Dans cet état, il ne le pouvait guère. Pharaon serait peut-être décontenancé par ce contre-temps mais le mal était minime ! Les sous officiers de Nemrod étaient d'une remarquable efficacité et l'absence du proche de Séthi se ferait à peine sentir !

Elles étaient seules et pouvaient parler de ce qu'Aména avait aperçu mais occupé par le mal de son fils, elle s'était d'abord dirigé vers lui. Sashara la rassura en disant que ça allait mieux et que son mal avait en partit disparu. Elle alla ensuite chercher à boire et tendit un verre au Médecin.

Durant les minutes qui suivirent, Aména ne parla plus. Elle attendit que Sashara explique tout. Au fur et à mesure du monologue princier, la tête d'Aména se décomposait un petit peu plus. Quel mal terrible !!! Et aucun moyen de soigner l'empathie extrême !

Quoiqu'en prenant des drogues puissantes, il y avait moyen d'altérer suffisamment la conscience de la personne pour qu'elle ne prenne pas en compte l'émotion des autres...

Aména tenta de dissiper cette pensée, elle n'allait tout de même pas demander à la fille de Séthi de se droguer pour se soigner ! Elle aurait le roi sur le dos... Quand elle prit conscience de ce que devait être le mal dont souffrait la Princesse, Aména eut un réflexe incontrôlable ! Elle se dirigea vers Sashara et l'a pris dans ses bras :

"Pauvre petite ! Comme ça doit être éprouvant."

Elle avait réagit impulsivement comme s'il s'était agit de sa fille. Elle mit du temps avant de se rendre compte de son geste et ses joues prirent une teinte rouge !

"Ah euh... Je suis désolée... Je.. Pardon Princesse !"

Décidement, elle n'en loupait pas une avec la fille de Pharaon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sashara
Princesse Royale
avatar

Nombre de messages : 823
Age : 37
Localisation : Le Palais
Date d'inscription : 21/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Charme Charistmatique
Pénalité : Ampathie exacerbée

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Dim 9 Mai - 13:56

Sashara sentait la frustration d’Aména envers le cas que représentait son fils. On sentait bien qu’elle l’aimait énormément. A un point que l’on ne pouvait imaginer. Et de le voir souffrir de la sorte la chagrinait d’autant. Elle avait l’air impuissante contre cette maladie. Connaissant la réputation de la femme, Sashara savait qu’elle était l’un des meilleurs médecins de tout le pays. Elle n’aurait pu choisir mieux pour Nemrod que cette femme ci.


La princesse s’intéressait beaucoup au cas de Nemrod. Plus parce qu’il lui plaisait que par devoir. Aména pouvait tout à fait penser le contraire. Sashara ne s’en moquait complètement. L’important pour la belle était de comprendre et si elle le pouvait venir en aide au jeune homme, même avec ses petits moyens. Du moins, elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour soulager Nemrod. La réponse du médecin fit sourire légèrement la Princesse. Elle saurait quand est-ce que ‘intendant aurait ces crises. Du moins, si elle était avec lui au moment de ces crises. Elle se souvint encore du léger mal de tête qu’elle avait ressentit tout à l’heure lorsque cela avait commencé. Elle saurait maintenant faire la différence.

A la remarque d’Aména, Sashara ne put s’empêcher de rire légèrement. Nemrod semblait vraiment être un homme buté, têtu et cela lui allait plutôt bien. Il voulait ne pas paraitre faible mais grand. Ce n’était pas pour rien qu’il en était arrivé à cette fonction. Sashara hocha légèrement de la tête.

- « C’est ce trait de caractère qui a plu au Pharaon, mon père. Mais je comprend que vous en ayez marre qu’il soit de la sorte. Il en va de sa santé. Mais comme vous le dite, vous ne pourrez pas le changer. Il faudrait un miracle ou une faveur des dieux. Mais un trait de caractère d’une personne ne peut disparaitre de la sorte. Cependant sachez quand m’en présence, cela n’arrivera plus. Quoi qu’il décide, je l’enverrai s’isoler même par la force si c’est nécessaire. Un peu de répit dans sa vie, cela lui fera du bien. »

Alors que Nemrod s’en était allé, Sashara expliqua ses symptômes. Si on pouvait appeler cela comme ca. Après tout le médecin lui avait demandé mais Sashara n’était pas obligée de lui en parler. Après tout, le médecin de la famille Royale essayait de la traiter comme il le pouvait. Mais comme Aména, il se sentait impuissant car il ne trouvait pas de remède au mal qui rongeait la Princesse. Elle fit l’expression de la mère de Nemrod se décomposer au fur et à mesure de ses explications. Elle semblait compatir. Pourtant ce n’était pas ce que cherchait la Princesse. Elle ne voulait nullement être plainte. Elle désirait qu’on l’aime pour ce qu’elle était et non pas parce qu’elle souffrait d’une telle ou telle maladie, qui semblait incurable. Alors qu’elle finissait ses explications, elle se sentit serrer dans les bras du médecin comme si elle désirait la consoler et lui donner son soutien contre cette maladie. Sur le moment, Sashara fut surprise et resta de marbre. Elle ne rendit pas l’étreinte au médecin. Cela lui faisait bizarre qu’on la serre de la sorte. Elle n’avait pas l’habitude. Non pas qu’elle ne recevait jamais de marque d’affection. Il y avait sa mère et son frère pour cela. Mais il fallait dire qu’elle n’avait pas souvenir que son père la prenne dans ses bras. Enfin, cela n’avait aucune importance pour la Princesse. Mais de la part d’une étrangère, non intime de la famille royale, c’était des plus étrange. Sashara n’en était pas offensée. Au contraire, elle se sentait comprise et soutenu. Ce qui lui donna un peu de réconfort et de force.


Aména se sentit alors gêné, confuse. Ce qui amusa légèrement Sashara. La princesse remarqua la légère teinte de rouge sur les joues du médecin. La jeune demoiselle haussa les épaules et sourit de plus belle.


-« Ne vous excusez pas….. Cela me change beaucoup du protocole. Il est assez contraignant. Je dois avouer que je ne reçois pas souvent ce genre de marque d’affection et je dois avouer que cela fait du bien. Mais croyez moi, vous n’avez pas à me plaindre. Je pense qu’il y a plus malheureux que moi. Je ne suis pas à plaindre. Je vie avec mon lot. Si les dieux ont décidés de m’accorder ce don, si nous pouvons appeler cela de la sorte, c’est qu’il y a une raison. Je dois juste trouver laquelle avant qu’il ne soit trop tard. Mais en tout cas, sachez que votre fils ne pourra plus feindre devant moi. Maintenant que je suis au courant, et que j’ai déjà éprouvé son mal, je saurai le reconnaitre au moment voulu. Et comme je voulais dis tout à l’heure, il n’aura pas de choix que d’aller s’isoler. Par fois cela a du bon d’être fille de Pharaon. Enfin, avant cela, il faut que L’intendant, m’écarte de la liste des suspects contre l’attentat de mon père. Même si Ramsès est accusé. C’est une chose que je lui ai offerte qui le prouve. »


Elle lui sourit et ajouta :


- « Mais je ne voudrai pas vous retenir davantage Vous avez certainement mieux a faire. D’autre patient à aller soigner. Ils ont bien plus besoin de vous que moi. Mais sachez que cela me ferait plaisir de vous revoir et même de voir comment vous travaillez. Je suis curieuse d’apprendre, mais si je peux venir en aide, j’en serai enchantée. Bien évidemment, Père risque de ne pas vraiment apprécier. Merci encore, Docteur…. Et si vous pouviez me donner des nouvelles de votre fils » dit-elle avec un petit sourire


Sashara s’inquiétait vraiment pour le jeune homme et de le savoir si démuni, elle se sentait impuissante. Elle voulait tellement l’aider. Ce qui l’embêtait le plus c’est qu’elle ne pouvait se rendre à son chevet. Pourtant elle aurait beaucoup aimé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemrod
Intendant de la Sécurité
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Surveillant-Educateur
Loisirs : Nombreux
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Pouvoir: Le pouvoir des autres ne fonctionne plus en sa présence.
Pénalité : Fortes migraines

MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   Mar 11 Mai - 15:15

Aména avait décris son fils comme un être tétu voulant toujours caché ses faiblesses. La Princesse fit remarquer que ce trait de caractère devait plaire à Pharaon. Ca lui faisait une belle jambe ! Elle pouvait comprendre que l'on puisse servir son pays avec autant de zèle mais pas au détriment de sa santé tout de même !!! Sinon, comment faire pour continuer à servir son pays ?

Elle fut quand même réconforté de voir la sollicitude de Sashara. Avec le don, si c'est ainsi qu'il fallait l'appeler, que la Princesse avait, nul doute qu'elle sentirait directement quand Nemrod irait mal. Impossible pour son fils de feindre l'indifférence... Mais est-ce qu'il allait écouter la Princesse ? Il était tellement buté que ses souvenirs lui rappelèrent certaines discussions houleuses entre son père et lui... Pourtant à cette époque, son père était son supérieur direct ! Mais rien n'y faisait... Il n'y avait pas que la maladie de son fils qui faisait qu'Aména s'inquiétait... il y avait également son caractère entêté... Elle avait déjà entendu que Nemrod avait osé revenir sur certaines paroles de Pharaon lui-même...


"Que le ciel vous entende Princesse..."


Elle espérait que son grand fiston écoute la voix de la raison... pour une fois ! Alors qu'elle avait serré la fille du roi dans ses bras, elle en avait été très vite génée... Qu'avait-elle fait ? Pour Sashara, rien de dramatique, elle avait même l'air d'avoir trouvé cela réconfortant et drôle à voir la tête d'Aména... Il était évident qu'en tant que fille du roi, personne ne devait lui témoigner ce genre d'affection mis à part les membres de la Famille Royale.

Elle fut soulagée et sourit à cette Princesse qui était si douce et si gentille. Une belle femme... L'homme qui aura la chance de l'avoir pour femme sera vraiment le plus heureux... Alors que le médecin partait dans ses pensées, la réalité lui revint bien vite quand elle entendit que la Princesse devait être dégagée de tout soupçon concernant l'enquête en cours. Ainsi, cette femme était dans les rangs des suspects ? Impensable ! Son fils devait la questionner pour lui éviter des problèmes ? Mais quelle mouche le piquait ? Il était évident que cette femme était innocente ! Aména ne dit rien mais elle n'en pensa pas moins et se décida à aller voir son fils bientôt pour lui parler de cette ineptie !!!

Le temps passait et les deux femmes discutaient dans les appartements de la Princesse au Palais de Pharaon.. C'est Sashara qui, la première, parla pour dire qu'elle ne voulait pas retenir Aména plus longtemps... En effet, la dame avait encore beaucoup de choses à faire en ce jour.

"Oui vous avez raison... Je vais m'en aller ! Content d'avoir partagé ce moment avec vous Princesse."

Elle entendit le souhait de la jeune fille de suivre Aména dans son travail et pensa directement à la faculté étrange de son interlocutrice..

"Avec plaisir, si ce jour doit arriver, ce sera avec des patients dont la souffrance ne sera pas douloureuse à supporter pour vous."

La dernière phrase fit naître un sourire malicieux sur le visage de la mère de l'Intendant. Elle avait noté que la jeune fille avait posé beaucoup de questions sur son fils... Elle avait compris quand Sashara lui avait parlé de son don... Aména avait pris cela pour de l'intérêt et pour être sûr que Sashara pourrait reconnaître les signes et ainsi agir en conséquence... Après tout, Kaïna avait donné un flacon à la Princesse ! Mais il y avait quelque chose d'autre... Une mère sentait ce genre de chose... Elle ne dit rien mais n'en pensa pas moins.

"Je pense que vous aurez bientôt de ses nouvelles."

C'est sur ses dernières paroles qu'Aména partit pour s'occuper des gens qui avaient besoin d'elle. Tout en marchant dans les couloirs du Palais puis les rues de la ville, Aména avait le sourire aux lèvres... Quelque chose lui disait qu'un jour, son fils partagera la vie d'une charmante demoiselle ! Et pas des moindres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi ? (PV Sashara)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi ? (PV Sashara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pack médiéval : pourquoi je ne l'ai pas ?
» Pourquoi avoir choisit les ogres ?
» Ya toujours moyen de vendre du reve! Pourquoi pas..
» Pourquoi aimez-vous Touhou ?
» Pourquoi modérer alors que tout va bien?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternelle Egypte :: RPG : Egypte :: Palais :: appartements privés du Phararon et de sa famille-
Sauter vers: